Le torchon brûle entre la Russie et l’entité sioniste

CAESAREA, ISRAEL - JUNE 2, 2018: The flags of Israel and Russia hoisted over a hotel. Valery Sharifulin/TASS Èçðàèëü. Êåñàðèÿ. Ôëàãè Èçðàèëÿ è Ðîññèè ó îäíîãî èç îòåëåé. Âàëåðèé Øàðèôóëèí/ÒÀÑÑ

Le torchon brûle entre la Russie et l’entité sioniste – Israël, Vladimir Poutine, Al Qods, Palestine, criminelle de guerre, église Alexandre Nevski,

Dans une lettre adressée au premier ministre de l’entité sioniste, Naftali Bennett, le président russe Vladimir Poutine a exigé que l’église Alexandre Nevski, sise dans la vieille ville d’Al Qods, soit immédiatement transférée aux mains des Russes.

Une mise en garde qui coïncide avec les violations quotidiennes des lieux sacrés de l’Islam par l’armée et les colons sionistes. Vladimir Poutine rappelle à Naftali Bennett, que l’église Alexandre Nevski, également connue sous le nom de cathédrale de la Sainte Trinité, est un atout important de l’église orthodoxe russe d’Al Qods, située au cœur du quartier chrétien, sachant que  la Russie en détient de facto la propriété  depuis 1890.

La mise en garde de Moscou à l’égard de Tel Aviv, intervient suite à l’implication voilée de l’entité sioniste dans le conflit ukrainien. Tel Aviv épousait la stratégie atlantiste menée par Washington, et risque un affrontement militaire avec la Russie en terre syrienne. Tel Aviv qui s’est prononcé pour un soutien au président ukrainien Zelensky, vient d’accueillir près de 24. 000 ukrainiens  débarqués dans le sud de la Palestine Occupée à quoi il faut ajouter quelques 10. 000 oligarques russes qui eux aussi, surfant sur la vague créé par les sanctions ont claqué la porte au « régime de Poutine » pour venir porter leur tribu à l’occupation de la Palestine.

La Russie détenait des informations selon laquelle  Israël est sur le point de créer une « armée de mercenaires hostiles à Moscou » intra Israël avec des « effectifs ukrainiens » et ce, à l’aide de l’argent russe que les oligarques anti Kremlin, visiblement à l’abri des sanctions ramènent avec eux en Israël.

En l’espace de quelques heures, la Russie de Poutine, ami d’Israël en Syrie et ce, malgré ses alliés, a convoqué donc l’ambassadeur sioniste en poste à Moscou pour lui signifier, chose rare, sa vive protestation après les propos outrageants tenus par le MAE israélien, Lapid qui tout honte bue a traité la Russie de « criminelle de guerre », a voté contre elle au conseil des droits de l’homme alors même que le sang palestinien continue à couler dans les rues de la Cisjordanie et de Qods.

Algérie54, 19/04/2022