Sahara Occidental: Réponse de l’ONU à l’annonce espagnole

Sahara Occidental: Réponse de l’ONU à l’annonce espagnole – Espagne, Maroc, Algérie, ONU, Stephane Dujarric, Pedro Sanchez, autonomie, Staffan de Mistura,

La volte-face diplomatique du gouvernement espagnol sur le Sahara occidental étonne et détonne. Elle suscite des réactions de réprobation en chaîne, autant en Espagne que dans le monde. Hier, c’est l’ONU qui a réagi en répondant à une question des journalistes.

L’ONU a rappelé hier que le conflit au Sahara Occidental doit être résolu par un «engagement total [des parties] au processus politique facilité par l’ONU», dans la première réaction officielle à l’annonce par le gouvernement espagnol d’adopter le plan marocain d’autonomie. En effet, le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a exhorté toutes les parties intéressées à soutenir les efforts de l’envoyé personnel pour le Sahara, Staffan de Mistura, «visant à relancer le processus politique» de négociation entre les parties au conflit. Le porte-parole qui a été interrogé par l’agence espagnole a indiqué qu’il avait vu «l’annonce du gouvernement espagnol concernant le Maroc et le Sahara occidental», ajoutant : «De Mistura continue d’être en contact avec les interlocuteurs concernés».

La partie la plus importante de la déclaration est que l’ONU «réitère l’importance de maintenir le plein engagement (des parties) au processus politique facilité par l’ONU, conformément à la résolution 2602 (2021)». Il s’agit de la dernière résolution approuvée par le Conseil de sécurité en octobre dernier, dans laquelle le Conseil a opté pour «une solution réaliste, viable, durable, acceptable pour les parties et fondée sur le compromis et qui «prévoit l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental dans le cadre des dispositions conformes aux principes et buts de la charte des Nations Unies».

Transcription de la déclaration:


Question : Ok. Plus sur le Sahara Occidental. Aujourd’hui, l’envoyé personnel, [Staffan] de Mistura, a rencontré le ministre espagnol des affaires étrangères et a remarqué le changement de position de l’Espagne sur le conflit. Cela peut-il signifier qu’il y aura une nouvelle approche de l’Envoyé personnel sur le conflit ? Deuxième question sur le même sujet : Alger a appelé son ambassadeur pour protester contre le nouveau changement de position du gouvernement espagnol. Est-ce une préoccupation pour l’ONU ? Merci.

Porte-parole : Eh bien, je veux dire, pour… laissez-moi juste mettre un peu de contexte sur cette question. Évidemment, nous avons vu les développements du week-end, l’annonce de l’Espagne concernant le Maroc et le Sahara Occidental. Pour M. de Mistura, l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, il reste en contact avec les interlocuteurs pertinents. Bien entendu, nous réitérons l’importance de maintenir un engagement total envers le processus politique facilité par les Nations Unies, conformément à la résolution 2602 (2021) du Conseil de sécurité et aux autres résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. Donc, je pense que notre approche, l’approche de M. de Mistura, continuera à être basée sur les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. Nous pensons qu’il est très important pour toutes les parties prenantes de continuer à soutenir son travail et notre approche basée sur ces résolutions. M. de Mistura est en contact avec un certain nombre de parties. Comme vous pouvez l’imaginer, le connaissant, il n’a pas arrêté de téléphoner et de rencontrer des gens. Il a rencontré Jose Manuel Albares à Bruxelles aujourd’hui. Je sais qu’il a eu des contacts avec d’autres personnes, je pense, y compris les Algériens, et il va parler à un certain nombre d’autres personnes. Quant au ballet d’ambassadeurs que nous avons vu, un ambassadeur arrivant, un autre étant retiré, ce sont des questions bilatérales entre les pays concernés. Madame Saloomey ?

#SaharaOccidental #Maroc #Espagne #Algérie #ONU #Staffan_de_Mistura