Le Maroc a construit une « industrie du mensonge »

Le Maroc a construit une « industrie du mensonge » – Sahara Occidental, Algérie, Conseil des droits de l’Homme,

Le Maroc manipule l’opinion publique internationale, déforme les réalités à propos de son occupation militaire du Sahara occidental et construit « une industrie du mensonge », a affirmé le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Lazhar Soualem.

Dans un droit de réponse de la délégation algérienne au ministre de la Justice du Maroc qui a consacré « le tiers de son intervention à l’attaque de l’Algérie », durant le segment de Haut niveau de la 49e session du Conseil des droits de l’Homme, M. Soualem a dénoncé jeudi les pratiques du Royaume et le black-out médiatique imposé pour passer sous silence l’actualité dans le pays, alors que depuis des semaines, « les manifestants occupent les espaces publics de 50 villes marocaines pour dénoncer la rapine, la prédation et l’injustice sociale (…) et réclamer le changement ».

Dans ce sens, le représentant de l’Algérie a affirmé que « ce Royaume faussement constitutionnel maquille ses bilans, y compris ceux des droits de l’Homme ». « Il travestit les réalités induites par l’occupation militaire d’un territoire (Sahara occidental), pour lequel il ne dispose pas de titre de propriété (…), manipule l’opinion publique internationale, réprime violemment ses opposants y compris par sa police numérique et espionne ses propres alliés », a-t-il fustigé.

« En somme, il a construit et monté comme tout le reste du château, une industrie du mensonge adossée à une machine à audimat pour s’assurer la complaisance de ses protecteurs, en vue de favoriser comme c’est le cas depuis quatre décennies, l’inaction des organes de délibération et de sanction des Nations unies », a résumé M. Soualem.

Cet acharnement contre l’Algérie est nourri pour la simple raison que l’Algérie reste « attachée à la légalité internationale, et est solidaire avec un peuple qui refuse l’occupation et le fait accompli de la colonisation et qui demande depuis plus de 4 décennies l’organisation d’un référendum d’autodétermination en faveur du peuple de ce territoire (Sahara occidental), enregistré comme un territoire à décoloniser au niveau des Nations unies », a martelé l’ambassadeur algérien. Enfin, le représentant permanent de l’Algérie à Genève a appelé à un « sursaut des consciences pour souligner notre collective responsabilité afin de mettre un terme à l’incongruité des formules concoctées par le Maroc qui, sans détour, assume devant nous une agression caractérisée ».

Aujourd’hui l’entreprise, 05/03/2022

#Maroc #Algérie #SaharaOccidental