Sahara Occidental : Le temps du référendum

Sahara Occidental : Le temps du référendum – Maroc, RASD, Front Polisario, République arabe sahraouie et démocratique,

La République arabe sahraouie et démocratique qui fête, ce dimanche, le 45e anniversaire de la proclamation de sa naissance est une réalité nationale, continentale et internationale incontestable.
A l’aune de sa présence effective et remarquée au 35e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) et au 6e sommet de l’UA et de l’Union européenne, la souveraineté pleine et entière de la RASD a renvoyé aux calendes grecques les thèses farfelues de la marocanité berçant les illusions de la monarchie qui ne tient plus qu’a l’alliance contre- nature, rejetée par le peuple marocain, la société civile et l’élite intellectuelle, avec le néo-apartheid chassé, grâce à la riposte de l’Algérie soutenue par 22 pays africains, de l’UA menace d’implosion. Le niet de l’Afrique unie, libre et solidaire est un échec cuisant pour les apôtres de la division et de la soumission aux désidératas du sionisme qui a fait main basse sur le Maroc confrontée à in isolement total, à une crise économique aigue et à la montée de la contestation sociale.

A la faveur des acquis d’un Etat en construction, fort des institutions nationales représentatives du peuple sahraoui en lutte pour arracher son indépendance, la proclamation de l’Etat sahraoui est marquée par des avancées notables sur le front militaire, politique et diplomatique. Elles sont consolidées par la naissance de la coordination arabe annoncée à l’issue de la conférence arabe de solidarité avec le peuple sahraoui, organisée le 23 et le 24 février 2022, avec la participation de juristes, de chercheurs, de militants et journalistes 12 pays Algérie, Mauritanie, Tunisie, Libye, Egypte, Soudan, Irak, Syrie, Palestine, Liban, Yémen et Jordanie). « Le peuple sahraoui gardera à jamais dans sa mémoire collective cette louable initiative », a souligné le président Ibrahim Ghali. « L’ère de l’expectative est révolu » , a affirmé le responsable du secrétariat national, Khatri Adouh.

La détermination sans faille du peuple sahraoui est l’expression profonde d’un attachement à la liberté et à l’indépendance traduite par la résistance sur le champ de bataille et le combat au quotidien mené dans les territoires occupés par les militants et les militantes des droits de l’homme, à l’image de la « Ghandi du Sahara Occidental Aminatou Haider et de Soltana Khaya. Dans ce « conflit oublié », le temps de la complicité et du silence assourdissant de la communauté internationale est totalement incompatible avec la réalité d’un peuple en lutte pour la consécration de son droit inaliénable à l’autodétermination, inscrit en principe intangible par l’Onu.

« L’Etat d’occupation marocain démontre au quotidien qu’il constitue une menace à travers le monde, en persistant dan son expansionnisme au Sahara occidental et en facilitant l’infiltration de ses alliés pour exécuter des plans machiavéliques qui menacent la sécurité et la stabilité des peuples et de nos pays », a lancé le président sahraoui lors des travaux de la conférence de solidarité arabe.

Cette situation interpelle la communauté internationale invitée à jouer un « rôle constructif » et l’Onu est appelée à sortir de sa léthargie et à renouer avec sa vocation essentielle de maintien de la paix et de l’application du droit à l’autodétermination gravement oblitéré par les tergiversations marocaines et la dénaturation de la mission des Nations Unies chargées de l’organisation d’un référendum qui se fait attendre depuis 30 ans.

Larbi Chaabouni

Horizons, 27/02/2021

#SaharaOccidental #Maroc #FrontPolisario #RASD