Maroc: Omar Radi doit être libéré

Maroc: Omar Radi doit être libéré – Idriss Radi, presse, journaliste,

Le journaliste marocain Omar Radi, condamné à six ans de prison, doit retrouver la liberté « pour poursuivre ses enquêtes sur la corruption » qui gangrène le Maroc, a affirmé son père, Idriss Radi, alors que le journaliste a rejeté mardi, lors de son procès en appel, les accusations d' »espionnage » qui pèsent sur lui.

Lors d’un sit-in de solidarité avec Omar Radi, Idriss Radi a affirmé que son fils ainsi que le journaliste Souleiman Raissouni et d’autres détenus d’opinion, « devraient retrouver la liberté pour poursuivre leurs enquêtes sur la corruption qui gangrène le Royaume, notamment leurs investigations concernant l’accaparement de terres publiques par des spéculateurs », un sujet qui fâche et pour lequel Omar Radi a été arrêté une première fois en 2019 avant d’être libéré pour poursuivre ses écrits dans ce domaine.

Omar Radi, dont l’arrestation a suscité un grand élan de solidarité au Maroc et parmi la communauté marocaine établie à l’étranger, « est innocent et doit être libéré », a insisté son père.

Idriss Radi a, en outre, dénoncé la politique du régime du Makhzen qui, selon lui, « a déployé tous ses dispositifs sécuritaires et ses services de renseignement ainsi que ses bras judiciaire et médiatique afin de faire taire les voix » qui s’opposent à sa politique destructrice et mettent à nu ses plans désespérés visant à dissimuler la corruption qui gangrène ses structures et ses institutions.

Il a, par ailleurs, appelé le régime marocain à « laisser les citoyens vivre dans la paix et la stabilité et exercer leurs activités en toute liberté », rappelant que « le peuple marocain aspire depuis 1959 à une transition démocratique ».

#Maroc #OmarRadi