Maroc : Frustration face aux prix élevés des denrées alimentaires 

Maroc : Frustration face aux prix élevés des denrées alimentaires – carburants, essence, produits alimentaires, printemps arabe, manifestations,

Au Maroc, les prix élevés des biens de consommation courante tels que la nourriture et l’essence provoquent la frustration de la population. Dimanche, des dizaines de personnes ont manifesté à Rabat, Casablanca et Tanger – c’était l’anniversaire du déclenchement du Printemps arabe au Maroc, le Mouvement du 20 février 2011. Onze ans plus tard, beaucoup continuent de se plaindre des prix élevés, du dépotisme et de la corruption. et appelons à la liberté et à la justice sociale.

Selon le politicien de l’opposition Abdelhamid Amine, le pays doit se dresser contre la tyrannie et la corruption. L’État policier doit être aboli et la démocratie construite pour qu’il y ait dignité, liberté, égalité et justice sociale.

Mettre fin à la politique impopulaire contre les portefeuilles marocains.

Abderrazek Boughanbour militant des droits de l’homme

Le militant des droits de l’homme Abderrazek Boughanbour a également manifesté : « L’État est dans une lutte de pouvoir avec les Marocains et les Marocaines, ce qui affecte leurs moyens de subsistance. C’est pourquoi nous disons à l’État marocain : arrêtez la politique impopulaire contre les portefeuilles marocains.

Sécheresse : le gouvernement veut aider les agriculteurs

Les partis d’opposition de gauche avaient appelé à manifester. Ils demandent au gouvernement des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat.

Le Maroc souffre également d’une sécheresse qui affecte l’important secteur agricole. La semaine dernière, le gouvernement a annoncé un plan d’aide d’une valeur équivalente à près d’un milliard d’euros.

Euronews, 21/02/2021

#Maroc #carburants #aliments #manifestations #printempsarabe