L’Algérie rallie le Koweït à sa cause

L’Algérie rallie le Koweït à sa cause – Sommet arabe, Palestine,

Le Koweït a exprimé son soutien aux efforts du Président Abdelmadjid Tebboune en vue de la réussite du Sommet arabe prévu à Alger au cours du dernier trimestre de cette année.

Mieux, le Koweït a fait part de sa disponibilité « à contribuer à cette noble démarche », selon la Déclaration conjointe qui a sanctionné la visite officielle de deux jours du Président Tebboune dans ce pays. Il s’agit de «parvenir à un consensus sur les résultats pour qu’ils soient à la hauteur des aspirations des peuples arabes», souligne cette Déclaration. Le Koweït adhère aux objectifs fixés par l’Algérie au Sommet arabe: la centralité de la cause palestinienne et la relance des efforts visant à «soutenir le peuple palestinien frère pour recouvrer ses droits légitimes, en tête desquels l’établissement de son État indépendant et souverain sur les frontières de 1967 avec Al-Qods comme capitale, conformément aux résolutions de la légalité internationale pertinentes et à l’Initiative arabe de paix ».

Dans ce cadre, le Président Tebboune a informé l’Emir du Koweït, Cheïkh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah et le prince héritier, Cheïkh Mishâal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah des «démarches entreprises par l’Algérie pour renforcer l’unité nationale palestinienne, en parachèvement des efforts dévoués consentis par plusieurs pays arabes». On sait que les représentants des organisations palestiniennes sont attendus à Alger la semaine prochaine pour tenir leur Conférence unificatrice, à l’initiative du Président Tebboune, avec l’accord du Président palestinien, Mahmoud Abbas.

Autre acquis important de la visite du président Tebboune au Koweït: la promotion du partenariat arabo-africain. Une coopération et une coordination seront établies entre le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe et l’Agence algérienne de coopération internationale pour la solidarité et le développement, en matière de soutien des projets de développement dans les pays africains, notamment dans la région sahélo-saharienne.

Cette démarche est motivée par l’intérêt mutuel des deux pays, accordé aux questions de paix et de développement, notamment en Afrique. Sur les relations bilatérales, la Déclaration conjointe traduit une tendance à leur consolidation. Il y a une volonté commune de « donner davantage d’élan à la coopération bilatérale dans tous les domaines, compte tenu du développement qualitatif réalisé par les économies des deux pays et des énormes potentiels et opportunités qu’il importe d’exploiter au service des intérêts des deux pays frères».

L’Algérie et le Koweït vont mettre en place des mécanismes et des accords appropriés qui traduisent leur volonté commune d’atteindre de nouveaux horizons dans leurs relations fraternelles, et qui consacrent «la concertation et la coordination politique et encouragent les investissements directs pour les secteurs public et privé».

Les opérateurs économiques sont incités à «saisir les opportunités d’investissement offertes dans les deux pays, tout en chargeant les deux gouvernements de prendre les mesures appropriées à l’effet d’apporter le soutien nécessaire et réunir le climat adéquat pour la réussite des opérations d’investissement.» Cette approche de coopération concerne également le domaine des hydrocarbures, pour lequel « les deux parties sont convenues de renforcer les opportunités d’investissement et d’échanger les expériences ».

En fait, entre l’Algérie et le Koweït, aucun nuage, comme l’a souligné la Déclaration conjointe : « une convergence totale des vues et des positions à l’égard des questions intéressant les deux pays frères tant dans leurs relations bilatérales que concernant la situation sur la scène arabe et les perspectives de renforcement de l’action arabe commune à la lumière de l’attachement des deux pays aux valeurs de solidarité et d’unité ainsi que leurs efforts à promouvoir les approches fondées sur le dialogue et la réconciliation pour la résolution des crises».
M’hamed Rebah

Le Courrier d’Algérie, 24/02/2022

#Algérie #Palestine #SommetArabe