Maroc: Manifestation contre les prix du carburant et l’inflation

Des milliers de manifestants ont protesté au Maroc contre la hausse des prix élevés du carburant et d’autres produits de base dans le pays, a rapporté l’Associated Press.

Les manifestants se sont rendus dans la capitale, Rabat, dimanche, pour organiser une manifestation devant le bâtiment du parlement, ainsi que dans d’autres villes du pays.

Les manifestants ont été vus tenant des pancartes et scandant des slogans contre le gouvernement marocain pour son incapacité à garder les prix sous contrôle, ce qui a conduit à la pauvreté, selon l’AP.

En raison de la récente série de protestations, les autorités marocaines ont été déployées en force sur l’ensemble du site de protestation.

Des manifestations de moindre ampleur ont également eu lieu dans d’autres villes liées à l’économie.

Le gouvernement marocain a imputé la flambée des prix à la reprise de la pandémie de COVID-19 et aux marchés internationaux qui ont augmenté les prix des céréales et du pétrole, alors que le pays est également confronté à l’une des pires sécheresses depuis des décennies.

Selon le palais royal du pays, la moyenne nationale des précipitations cette saison est de 3 pouces, soit 64 % de moins que la normale.

La plupart des pays ont connu une série de prix élevés et une inflation galopante, ce qui a provoqué des tensions financières pour les gouvernements, les entreprises et les ménages.

Selon l’AP, les pays s’efforcent de faire face à des problèmes tels que des factures d’électricité onéreuses et la hausse des prix des denrées alimentaires, les agriculteurs et les supermarchés répercutant le coût de leurs produits sur les clients qui sont confrontés à une crise du coût de la vie.

Les résidents marocains ont également organisé des manifestations en octobre dernier pour protester contre le passeport vaccinal COVID-19 exigé par le gouvernement pour voyager et accéder à des événements en salle.

Le gouvernement marocain a rendu la preuve de la vaccination obligatoire pour les résidents qui entrent sur leur lieu de travail ou dans les restaurants, ainsi que pour les voyages aériens nationaux et internationaux.

La récente série de manifestations coïncide également avec le onzième anniversaire des soulèvements pro-démocratiques du Printemps arabe en 2011, a noté l’AP.

The Hill, 20/02/2022