Israël refuse de vendre les missiles « Dôme de fer » au Maroc et aux EAU

Israël refuse de vendre les missiles « Dôme de fer » au Maroc – Iron Dome, Ben David, Emirats Arabes Unis, EAU, Arabie Saoudite,

« Les agences de sécurité israéliennes ont rejeté la possibilité de vendre des technologies développées à leurs nouveaux partenaires, les pays arabes qui ont signé les accords d’Abraham », a-t-il déclaré au Maariv Alon Ben David, analyste militaire israélien. Il a également déclaré que le ministère israélien de la Défense est revenu sur sa décision de ne pas vendre de systèmes de défense aux Émirats arabes unis : « Il a vendu de la cybertechnologie, mais s’est abstenu de vendre des systèmes de défense aérienne ». Face à ce refus, Abu Dhabi a dû acheter des systèmes de défense nord-coréens équipés de technologies russes.

 » Israël craint que la vente de cette technologie aux Émirats arabes unis ne conduise à la transmission de secrets à un État tiers « , a déclaré pour sa part à Israël Hayom Yoav Limor, également analyste militaire. Selon Ben David, Israël a perdu 4,5 milliards de dollars après avoir rejeté les accords militaires avec les EAU, suggérant qu’Israël offre ses systèmes de défense aux EAU et à l’Arabie saoudite.

New-in-24, 30/01/2022

Israël rejette la vente du système de défense Iron Dome aux EAU

Les agences de sécurité israéliennes ont rejeté la vente du système d’armes Iron Dome et David’s Sling aux Emirats Arabes Unis (EAU), ont rapporté vendredi des analystes militaires dans Israel Hayom et Maariv.

Selon Maariv, l’analyste militaire Alon Ben David a déclaré que les agences de sécurité israéliennes ont rejeté la possibilité de vendre des technologies développées à ses nouveaux partenaires, en référence aux pays arabes qui ont signé les accords d’Abraham.

Entre-temps, Yoav Limor a déclaré à Israel Hayom qu’Israël craint que la vente de cette technologie aux EAU ne signifie que des secrets pourraient être transmis à un État tiers.

« Le Mossad, qui a ouvert la voie aux normalisations, a supplié les agences de sécurité de cesser de considérer ces pays comme des « Arabes » », a expliqué Ben David.

Selon Ben David, le ministère israélien de la Défense est revenu sur sa décision de ne pas vendre de systèmes de défense aux EAU : « Il a vendu des technologies cybernétiques mais s’est abstenu de vendre des systèmes de défense aérienne ».

Par conséquent, les EAU ont été obligés d’acheter des systèmes de défense nord-coréens avec des technologies russes.

Ben David a estimé qu’Israël a perdu 4,5 milliards de dollars après avoir rejeté les accords militaires avec les EAU, suggérant qu’Israël propose ses systèmes de défense aux EAU et à l’Arabie saoudite.

Middle East Monitor, 29/01/2022