Terrorisme : Les plans diaboliques du Maroc

Terrorisme : Les plans diaboliques du Maroc – Algérie, Tunisie, Sahel, frontières, Daech, réseaux terroristes,

La politique expansionniste marocaine vis-à-vis non seulement de l’Algérie mais d’autres états voisins n’est plus à démontrer. «Ce régime expansionniste est allé trop loin, dans les conspirations et les campagnes de propagande subversives visant à réduire le rôle de l’Algérie dans la région», a averti, récemment, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire. En effet, après avoir contracté une alliance avec le MAK et Rachad, classées par l’Algérie en tant qu’ organisations terroristes, le Makhzen, dans ses plans diaboliques, revient à la charge dans sa quête de déstabilisation de l’Algérie.

Selon des informations, le Makhzen aurait tissé de nouvelles alliances avec des groupes terroristes agissant au Sahel. Il s’agit des résidus de Daesh, ayant servi en Syrie et en Irak. Selon les mêmes sources, le plan diabolique, financé par le Makhzen, est de mener des attentats aux frontières de l’Algérie. Nos sources ne précisent, cependant pas de quelles frontières, il s’agit. Le plan des groupes terroristes, en connivence avec le Makhzen, est visiblement de relancer l’activité subversive dans le pays, tout en protégeant les commanditaires et les leaders terroristes. Nos sources affirment que les services du Makhzen renseignent les groupes terroristes, tout en leur assurant les moyens logistiques. Selon elles, un deal a bel et bien été conclu entre les leaders des groupes terroristes et les services secrets marocains, lors d’une rencontre dont le lieu n’a pas été dévoilé. Mais selon nos sources, il s’agirait d’un pays partageant ses frontières avec l’Algérie. Outre l’Algérie, d’autres pays, à l’instar de la Tunisie et de la Libye, sont dans la ligne de mire des groupes terroristes, attestent nos sources.

Une conspiration marocaine, visant à entraîner l’Algérie dans un bain de sang. Une conspiration renseignant sur un Royaume en perte de crédibilité et de sincérité et dont les services secrets financent les groupes terroristes dans la région du Sahel et même dans le sud algérien, lesquels se font passer pour des militants du Front Polisario. L’objectif est double.

Semer, d’une part, le trouble dans la région et discréditer l’Armée du Sahara occidental, en la présentant en tant que organisation terroriste, et, d’autre part, accuser l’Algérie d’abriter et de protéger une organisation terroriste. Une telle manoeuvre sournoise serait dictée par l’entité sioniste qui soutient les groupes extrémistes. « Avec la complicité du régime du Makhzen, l’entité sioniste jouera toutes les cartes, afin d’enclencher la mèche de destruction dans la région qui ne supporte pas davantage de tensions» soulignait, à cet égard dans une déclaration à l’APS, l’ex-militaire de l’armée royale marocaine, Abderrahim El Mernissi. En effet, le lien entre le Makhzen et les groupes terroristes ne datent pas d’aujourd’hui. Durant l’été de l’année 2021, l’Algérie a été la proie d’une série d’incendies criminels ayant touché plusieurs wilayas. Des incendies meurtriers oeuvres du MAK et de Rachad et dont l’implication a été prouvée dans ces crimes odieux.

Ikram GHIOUA

L’Expression, 10/01/2022

#Maroc #Algérie #Tunisie #Terrorisme #MAK #Rachad