Appels à retirer la présidence marocaine du Comité d’Alqods

Appels à retirer la présidence marocaine du Comité d’Alqods – Maroc, Jérusalem, Palestine, Israël, Normalisation,

Le superviseur général du symposium fondateur de Dignité africaine, Jamal Bin Zekri, a appelé le Maroc à ne plus assumer la présidence du Comité Alqods en raison de son accord de paix avec l’État d’occupation d’Israël.

« Le symposium fondateur travaille pour obtenir le retrait de la présidence du Comité Alqods du Makhzen, en raison de la chute du régime dans le cycle de normalisation humiliante avec l’entité sioniste », a déclaré Bin Zekri dans un communiqué.

Le Makhzen est le terme utilisé pour décrire l’institution gouvernante au Maroc.

Le communiqué indique que le Makhzen a cherché à perturber les activités du Comité Alqods de 2002 à 2014, donnant à Israël une chance de mettre en œuvre ses projets et stratagèmes destructeurs et criminels contre le peuple palestinien et la ville sainte de Jérusalem.

« Malgré la dénonciation de déclarations, de protestations et d’appels à l’intervention et malgré sa présidence du Comité Alqods, le régime de Makhzen n’a pas bougé pour empêcher la profanation de Jérusalem », indique le communiqué.

Le symposium fondateur sur la dignité africaine a appelé les pays amis et partisans de la cause palestinienne à agir d’urgence au niveau de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) pour répondre à cette demande et à déplacer le siège du Comité du Maroc.

Rabat a accepté de normaliser ses relations avec Israël en décembre de l’année dernière en échange de la reconnaissance par les États-Unis de sa souveraineté sur la région du Sahara occidental.

Middle East Monitor, 31/12/2021

#Maroc #Palestine #Jérusalem #Alqods #ComitéAlqods #Israël #Normalisation