Etude britannique: Omicron rend moins malade

Etude britannique : Omicron rend moins malade – covid19, coronavirus, pandémie, Delta,

La variante omikron du coronavirus est moins susceptible de conduire à une maladie grave et à une hospitalisation. C’est la conclusion d’une étude britannique menée par l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA).

Selon l’étude, une personne infectée par l’omikron a 45 % moins de chances de se retrouver en soins intensifs qu’une personne infectée par le delta. La probabilité d’une hospitalisation « normale » est même inférieure de 70 pour cent. Les résultats montrent que l’omikron provoque une réinfection plus souvent que les variantes précédentes. On suppose également que les vaccins fonctionnent moins bien contre la nouvelle variante. Par exemple, la protection contre elle diminue après dix semaines. L’UKHSA souligne que la variante omikron est actuellement principalement diffusée chez les jeunes, qui ont de toute façon moins de chances d’être hospitalisés. Si le groupe de population vulnérable est également plus touché, il y a une chance que les chiffres des hôpitaux montent encore en flèche. (belga)

Knack, 26/12/2021

#Covid19 #Omicron #Delta #Coronavirus #Pandémie