Algérie. Faillite du prêt-à-penser

Algérie. Faillite du prêt-à-penser – Maroc, Israël, Sahara Occidental, Palestine,

La grande anxiété des Algériens ne cesse de monter devant la montée inexorable d’une certaine fièvre interne et externe visant à secouer la déstabilisation du pays et le corps social. Ce que vient de révéler la rédaction de la revue El-Djeïch dans sa livraison du mois de décembre sous le titre  » Pas de rédemption des traîtres  » et ce, suite à des mesures prises par l’Etat français en faveur des harkis et de leurs familles et qui ont été libellées au nom de ces bénéficiaires par le biais d’un montant de 1 milliard 545 millions d’euros qui apparaissent comme une décision pour étendre la proie à ceux qui se sont mis en marge de leur propre patrie et qui n’ont d’autre mobile que de trahir leur pays. Dans son esprit colonial, la France officielle part en continu en campagne pour étendre ou préserver ses  » supplétifs  » antérieurs et présents sous sa coupe et ses vaticinations contre l’Algérie et son peuple.

Celui qui dit que les complots contre le climat socio-politique du pays n’existent pas, est soit un ignorant de cette évidence, un naïf ou tout simplement un idiot politique. Quoi, ils diront que les alliances et les coteries n’existent pas aussi ? Qu’on les efface donc si elles n’existent pas, mais en vain on fait dans leur floraison pour porter atteinte à l’Algérie. Il y a cet axe Rabat-Tel-Aviv-Paris à qui se sont joints les pays du Golfe qui s’aventurent à cibler directement ou indirectement l’Algérie sous le prétexte de son soutien frontal à la cause du peuple palestinien et à l’autodétermination du peuple sahraoui.

La rancune contre notre pays est commune. Mais une rancune autour de laquelle l’Etat et le peuple algérien ont pris acte des visées dangereuses qu’elles comportent. Pêle-mêle d’agressivité, de magouille en ratatouille, la malhonnêteté politique de certaines parties internes et externes et le double langage de certaines capitales étrangères masquent systématiquement leurs grands échec à faire abdiquer la nation algérienne.
Lassé par ces schémas manichéens, le pouvoir algérien rejette et dénonce ce vieux clivage qui, non vraiment n’est plus de circonstance !

Ceux qui manifestent leur grande hostilité à l’Algérie, notamment ses engagements pour les causes justes à travers le monde, la Palestine et le Sahara occidental devraient au moins avoir l’obligeance de se convaincre que la politique extérieure de l’Algérie tire sa source de la structure républicaine du pays. Elle reflète les préoccupations du peuple algérien de son Etat novembriste, de contribuer à la réalisation d’un climat international de paix et de coopération qui permette à toutes les nations de consacrer toutes leurs forces et leurs capacités créatrices à la cause du progrès et du bien-être. Une politique extérieure d’un Etat indépendant, souverain, qui exprime les aspirations vitales de la nation algérienne, aspirations en plein accord avec les intérêts vitaux du progrès et de la paix, de l’entente et de la coopération entre tous les peuples du monde.

Engagé avec toutes ses ressources et ses capacités dans l’accomplissement du programme d’édification d’une société développée dans les domaines, le peuple algérien est profondément intéressé à voir s’instaurer des conditions internationales et régionales surtout qui lui permettent de réaliser avec succès ses plans d’avenir. Toute la politique extérieure de l’Algérie contemporaine est justement consacrée à servir l’intérêt vital du peuple, qui est de vivre dans une entière sécurité régionale, qui reflète son désir sincère de collaborer fructueusement avec la communauté internationale, sa ferme détermination à l’établissement d’un climat de confiance durable, d’entente , de sécurité et de paix singulièrement au Maghreb sur la base des principes de l’égalité en droit, du respect de l’indépendance et de la souveraineté nationales des peuples , de la non-ingérence dans les affaires intérieures.

L’application conséquente de ces principes constitue, la constance et la conviction profonde de l’Algérie. Un facteur décisif pour l’affirmation de ses soutiens irrévocables à la cause du peuple palestinien et du peuple sahraoui et avec tous les peuples qui luttent contre l’impérialisme, le colonialisme, le sionisme et le terrorisme, pour l’affirmation de leur droit à une existence libre
Aujourd’hui, l’Algérie subit une conspiration. Les mêmes parties qui ont tant travaillé à la destruction du pays sont maintenant connues et pèsent de tout leur complot et autres surenchères pour nier à ce pays et à son peuple le chemin de son épanouissement.
B. C.

Lemaghreb.dz, 19/12/2021

#Algérie #Maroc #Israël #Sahara_Occidental #Palestine