Racine, l’histoire de Kunta Kinte, d’Alex Haley

Racine, l’histoire de Kunta Kinte, d’Alex Haley – Afrique, esclavage, toubabs, Etats-Unis,

Sous la lune et les étoiles, seul avec son fils, Omoro procéda au dernier rite de l’imposition du nom. Il marcha jusqu’aux confins du village, et là, élevant le petit en lui tournant le visage vers le ciel, il murmura tout doucement :  » Regarde, cela seul est plus grand que toi « . Alors qu’il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté, fils d’Omoro, est capturé par des toubabs qui l’envoient récolter le coton de l’autre côté de l’Océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus au plus offrant, séparés de ceux qu’ils aiment.

Ce jour-là, les habitants de ce petit village de la Gambie ne s’aperçurent que trop tard du drame : un jeune garçon venait de disparaître, et toutes les recherches entreprises pour le retrouver sont restées vaines. Ce garçon ne retrouvera donc plus jamais ses parents, ni son pays, ni son continent. Pourtant, le chef de village avait bien mis les habitants en garde : des marchands d’esclaves rodaient dans les parages, à la recherche de « nouvelles marchandises ». Ordre avait donc été donné de ne s’éloigner du village sous aucun prétexte. Mais le garçon va enfreindre l’interdiction en s’aventurant dans la forêt…

Kunta Kinté vient à peine de terminer son initiation qu’il est kidnappé par des chasseurs d’esclaves. Le bateau l’emmène jusqu’à Annapolis, au Maryland où il est vendu pour 155 dollars. Son maître, John Reynolds (Lorne Greene), le renomme Toby.

En faisant revivre son aïeul et sa lignée sur sept générations, l’auteur retrace l’histoire terrible, déchirante et véridique de ses ancêtres africains. Une immense saga.

▪️A propos de l’auteur :
Lorsque Alex Haley était enfant, sa grand-mère avait coutume de lui raconter des histoires sur sa famille, des histoires qui remontaient à travers les générations jusqu’à l' »Africain ». Elle disait que cet homme avait vécu de l’autre côté de l’Océan et qu’un jour où il était allé couper un tronc dans la forêt pour se tailler un tambour, quatre hommes l’avaient assailli, battu, enchaîné et traîné jusqu’à un bateau d’esclaves en partance pour l’Amérique. Devenu écrivain, Alex Haley n’avait rien oublié de ces récits.

Douze ans et 800 000 kilomêtres furent nécessaires pour reconstituer deux siècles d’histoire de sa famille, depuis le village natal de Djouffouré en Gambie et ce 29 septembre 1767 où son ancêtre fut débarqué sur le quai d’Annapolis. Deux siècles et six générations. Avec des esclaves et des affranchis, des fermiers et des forgerons, des avocats et des architectes – et un écrivain. Un écrivain pour écrire cette admirable saga dans laquelle 25 millions d’Américains d’origine africaine retrouvèrent l’héritage culturel que l’esclavage leur avait ôté, en même temps que leur nom et leur identité.

Un livre que chaque génération africaine devrait lire. Histoire de KUNTA KINTE qui s’est déroulée en Afrique (Gambie).

#EtatsUnis #Gambie #Afrique #Esclavage #Gambia