Algérie. Le peuple a (toujours) raison

Algérie. Le peuple a (toujours) raison – Abdelmadjid Tebboune, Algérie nouvelle,

La raison du peuple est toujours la meilleure. Deux ans après l’élection de M. Abdelmadjid Tebboune à la magistrature suprême, le 12 décembre 2019, le temps aura donné raison au peuple algérien. N’en déplaise aux cassandres et prophètes de la transition qui écumaient le mouvement populaire et le précipitait, doucement et sûrement, dans une impasse mortifère pour la nation. Le peuple algérien avait raison d’exprimer son vote et de ne pas répondre aux clairons et trompettes qui sonnaient le boycott et la chute des institutions de l’Etat.

Le vote en faveur du candidat indépendant Abdelmadjid Tebboune a été très majoritairement acquis grâce aux voix des catégories les plus modestes, soit cette masse diffuse d’Algériennes et d’algériens au destin chevillé à la patrie et foncièrement attachée à la continuité et pérennité de l’Etat. Son électorat, le candidat Tebboune a été le chercher loin, non pas parmi les ex- « grands électeurs » du système, les faiseurs et défaiseurs notoires des rois, mais parmi les honorables et braves gens de cette « Algérie profonde », socialement toisée et souvent marginalisée si non exclue des biens faits des progrès et développement humains.

La victoire de M. Tebboune signifie aussi et surtout la défaite d’un « système » antinational qui excellera, des décennies, dans ses pratiques maffieuse et la prédation. Si la surprise a été grande pour ce système qui avait tout misé sur son « poulain », la victoire de M. Abdelmadjid Tebboune, a permis de dévoiler d’importantes failles. Notamment dans le paysage médiatique national qui conjecturait, si non fantasmait, sur des scénarii de politique fiction. Mais la raison du peuple a eu le dernier mot. Ce fut de « bon augure » pour la démocratie balbutiante! A mi-mandat présidentiel, ou presque, les Algériens sont globalement satisfaits, -comme aime à le répéter le chef de l’Etat -, parce que l’Algérie est un pays sûr et sécurisé, préservé du chaos que lui vouait les fauteurs de troubles parmi les puissances ennemies. Un Président qui a le courage et l’honnêteté de dire haut et fort, ce que beaucoup pensent tout bas.

Chose qui ne plait pas. A l’establishment et ses relais qui, pressés de remonter sur selle, grenouillent et pataugent dans la mare aux complots, les fake-news et incitent au désordre public.

Ce qui déplait aux parties hostiles au changement, aux adeptes de l’immobilisme qui tentent de torpiller l’édification de l’Algérie nouvelle prônée par le Président Tebboune. Vent debout, le Président Tebboune poursuit avec force et conviction, l’édification de la nouvelle Algérie à laquelle aspirent les Algériens.

El Moudjahid, 11/12/2021

#Algérie #Tebboune