Maroc/Campagne oléicole: baisse attendue de 30%

Maroc/Campagne oléicole: baisse attendue de 30% – sécheresse, agriculture, huile d’olive,

Les producteurs marocains d’olives de table et de l’huile d’olive se préparent cette année à de faibles rendements, prévoyant une baisse de 30% par rapport à leurs prévisions.

« C’est une année très particulière en termes de conditions climatiques puisqu’elle a été très marquée par la sécheresse, causant un problème dans la production des olives et donc de l’huile d’olive », a regretté le responsable de l’agropole « Olivier ENA Meknès », Noureddine Ouazzani, cité samedi par le site d’information « SRNTnews ».

Le responsable a fait savoir que « le manque de précipitations cette année a fait perdre aux agriculteurs et professionnels du secteur, environ 30% de leurs estimations ».

Selon M. Ouazzani « les agriculteurs devraient produire uniquement entre 80.000 et 90.000 tonnes, alors qu’avec les précipitations la production pouvait atteindre 120.000 tonne ».

Le même responsable a relevé que « la qualité des olives est très moyenne cette année », surtout dans les zones agricoles dites « bour » (pluviales).

« Durant la campagne 2019-2020, la production nationale des olives a dépassé 1,9 million de tonnes. Lors de cette même campagne, la production de l’huile d’olive s’est établie à près de 145.000 tonnes, et celle des olives de table à 130.000 tonnes. Mais cette campagne ainsi que sa précédente s’avèrent un peu particulières », a-t-il regretté.

Concernant le prix du litre de l’huile d’olive qui a enregistré une nette augmentation cette année, M. Ouazzani a noté que le coût du produit a connu une légère hausse à l’international, passant de 2 euros en 2019 à 3,60 euros en 2021.

#Maroc #Agriculture #Huile_olive #Production #Sécheresse