Ouganda-Congo: Offensive conjointe contre milice islamiste

Forces démocratiques alliées, ADF, RDC, Etat Islamique – Ouganda-Congo: Offensive conjointe contre milice islamiste

BENI, République démocratique du Congo, 30 novembre (Reuters) – L’Ouganda et la République démocratique du Congo ont lancé mardi des attaques conjointes aériennes et d’artillerie dans l’est du Congo contre une milice alliée de l’Etat islamique connue sous le nom de Forces démocratiques alliées (ADF), ont déclaré les deux pays.

La porte-parole de l’armée ougandaise, Flavia Byekwaso, a déclaré qu’elle n’avait pas encore de détails sur ces attaques, mais qu’elles ne seraient pas ponctuelles.

« Comme annoncé, les actions ciblées et concertées avec l’armée ougandaise ont commencé aujourd’hui avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie depuis l’Ouganda sur les positions des terroristes de l’ADF en RDC », a déclaré sur Twitter Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais.

L’État islamique a déclaré que sa filiale locale était à l’origine de l’attaque du 16 novembre qui a fait sept morts, dont les trois kamikazes, et des dizaines de blessés.

Un chef local et un habitant ont dit avoir entendu des explosions mardi matin dans le territoire de Watalinga, dans la province du Nord-Kivu, à la frontière de l’est du Congo.

« Il y a une véritable panique ici à la maison, surtout parce que nous n’avons pas été informés de cette situation », a déclaré le résident Julien Ngandayabo. « Nous avons trop souffert avec les ADF, qui ont massacré nos familles. Nous attendons de voir si c’est la solution. »

Pascal Saambili, chef de la chefferie de Watalinga, a déclaré que la communauté s’est réveillée au son de bombardements lourds qui ont continué pendant la matinée.

Lundi, la République démocratique du Congo a nié avoir accepté de participer à des opérations conjointes avec l’Ouganda pour traquer les ADF, insistant sur le fait qu’ils ne faisaient que partager des renseignements.

L’attaque du 16 novembre est la troisième revendiquée par l’État islamique en Ouganda. Il a également revendiqué une attaque dans un restaurant de porc dans la banlieue de Kampala le 23 octobre qui a tué une serveuse, tandis qu’une autre attaque le 8 octobre n’a fait aucun mort.

#Congo #RDC #Ouganda #ADF #Etat_islamique