Algérie: Le danger sioniste est à la porte

Maroc, Israël, sionisme – Algérie: Le danger sioniste est à la porte

La position impressionnante de l’Algérie en tant que pays pivot dont l’idéal se confond avec les impératifs du peuple palestinien, du peuple sahraoui en particulier et de la nation arabe en général inquiète ses adversaires ainsi que le camp de l’impérialisme, du sionisme et de leurs agents marocains. Il est évident que le Maroc en normalisant ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu a opté pour la radicalisation de son adversité contre la nation arabe et la rupture d’une façon lâche avec la cause du peuple palestinien et directement de légaliser l’occupation du Sahara occidental sous le sceau de l’entité sioniste et d’autres soutiens occidentaux dont Paris et Washington
Décidément il ne se passe pas un jour sans que le Maroc n’accélère ses conspirations à l’encontre de l’Algérie.

La récente visite du ministre israélien de la Défense au Maroc s’inscrit dans le chapelet de complots aux ramifications régionales préparés de longue date contre l’Algérie. Ces ramifications implicites dont on connaît déjà les proportions exactes s’amorcent à travers la visite du ministre israélien de la Défense au royaume marocain, les 24 et 25 novembre qui se veut un message d’hostilité envers l’Algérie surtout si l’on prend en considération les conclusions de cette visite qui se sont soldées par l’intensification de la coopération militaire et sécuritaire stratégique. En effet le diplomate israélien a signé avec son homologue marocain un protocole d’accord, décrivant les domaines liés à la sécurité dans lesquels les deux pays peuvent coopérer. L’accord établit principalement les mécanismes par lesquels les organisations de sécurité israéliennes et marocaines peuvent communiquer et coopérer, permettant un plus grand partage de renseignements, de ventes d’armes et potentiellement des exercices conjoints.

Il y a des signes qui tendent à indiquer que l’axe Rabat-Tel-Aviv repose sur une intransigeance à se mettre en obstacle pour ne pas que la paix et la sécurité règnent dans la région. C’est aussi l’ouverture du chemin au Maroc pour une extension territoriale en dehors du droit international mais au nom de cette machine sioniste qui cherche à dominer l’Afrique avec la complicité du Maroc.

L’Algérie par la voix officielle du président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil a réagi contre cette conspiration. M. Goudjil a estimé jeudi que l’Algérie est visée par la visite du ministre de la Défense israélien au Maroc. L’Algérie est donc une cible du Makhzen et du Mossad prouvée par les faits, assortie de preuves irréfutables ; d’ailleurs, les plans des services secrets marocains et israéliens sont fondés sur cette aventure abjecte.

 » Les ennemis se mobilisent de plus en plus pour porter atteinte à l’Algérie  » qui est visée par cette visite « . Pour le deuxième personnage de l’Etat  » aujourd’hui les choses sont claires avec la visite du ministre de la Défense de l’entité sioniste au Maroc, après celle effectuée (au mois d’août) par le ministre des Affaires étrangères dans ce pays voisin « , a jouté M. Goudjil, selon lequel le chef de la diplomatie israélienne avait alors  » menacé l’Algérie à partir du Maroc et qu’il n’y a eu aucune réaction du gouvernement marocain « .

Le Maroc s’est fait lier corps et âme à l’entité sioniste et lui a accordé des facilités militaires nourrissant ainsi des arrière-pensées contre un des bastions les plus puissants du monde arabe et de l’Afrique : l’Algérie qui a réagi violemment suite à la normalisation des relations du Maroc avec Israël au dépend de la cause palestinienne. C’est aussi la vaste présence de la Russie, de la Chine et de l’Iran en Afrique qui est dans leur collimateur car elle est plus défavorable aux intérêts hégémonique du sionisme et de l’impérialisme dans le continent africain.
B. C.

Lemaghreb.dz, 29/11/2021

#Maroc #Algérie #Israël