Le citoyen et la force du changement

Algérie, élections locales, vote – Le citoyen et la force du changement

Aujourd’hui 27 novembre c’est jour de vote. Les Algériens sont appelés à renouveler les Assemblées locales, APC et APW. Comme pour la Constitution, l’APN, encore une fois la parole revient aux citoyens pour exercer leur droit démocratique et choisir ceux et celles qui auront à gérer leurs affaires locales.

Ce processus démocratique lancé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, depuis son arrivée aux affaires émane de cette conviction profonde de mettre à exécution l’une des principales revendications du Hirak, demandant le retour au peuple dans le choix de ses représentants et de rompre, à tous les niveaux, avec les anciennes pratiques de l’ancien régime combattues par tout un peuple dans une mobilisation unique en son genre dans le monde et exprimée un certain 22 février 2019, et qui allait changer la destinée du pays mettant un terme à une longue dérive menée et orchestrée par des forces extra constitutionnelles.

Le peuple est aujourd’hui maître de son destin, et en ce 27 novembre, c’est à lui que revient la décision finale de plébisciter ou de retoquer ceux qui se présentent pour avoir à gérer la gestion locale de ses mairies et APW. Dans une opération démocratique de plus en plus transparente et débarrassée du poids de la cooptation et de l’argent sale, le citoyen redevient l’acteur majeur et central dans le choix des élus.

Un changement qui nous amène à parler du taux de participation qui pèse grandement dans la légitimité des nouveaux élus qui auront, dans le cas d’une participation élevée, les coudées franches pour mener à bien leurs programmes, et contribuer de manière effective dans le changement voulu par la population.

Car l’objectif dans toute l’opération est de rectifier et centrer le travail des nouveaux élus sur la seule satisfaction des attentes du citoyen, en commençant par un rendement meilleur des services de l’état civil, à assurer un environnement sain et une hygiène impeccable des rues et artères, à assurer un suivi constant de l’ état des routes, et de bien d’autres secteurs relevant de la responsabilité directe des élus locaux.

Des changements donc importants pour assurer un cadre de vie meilleur pour le citoyen. Mais ceci ne peut se réaliser que par l’engagement total de ce même citoyen, qui a l’occasion dès ce samedi de pousser vers ces objectifs. Un engagement qui aura toute sa force et sa signification par une participation à la hauteur de cet important événement que sont les élections locales.

Par Abdelmadjid Blidi

Ouest tribune, 27/11/2021

Mohamed Charfi, président de l’ANIE: «Les voix des électeurs seront préservées»

Le citoyen est libre de choisir son candidat que ce soit pour les élections présidentielles, législatives ou locales.
C’est ce qu’a indiqué jeudi dernier le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi.

L’ANIE garantit aux électeurs de choisir librement leurs candidats, a rassuré le président de l’ANIE qui a affirmé que les voix des électeurs seront préservées lors des élections locales de ce samedi.
«L’Algérie nouvelle était fondée sur le libre choix du peuple de ses représentants aux Assemblées élues, rassurant les électeurs, que leurs voix seront préservées» lors des élections qui auront lieu aujourd’hui.

Intervenant lors de sa visite au centre de «Abderrahmane Kahouadji» à Oued Koriche et au centre «Mohamed Khemisti» de Chéraga (Alger) pour s’enquérir des préparatifs du scrutin du 27 novembre courant, M. Charfi a indiqué dans une déclaration à la presse que «l’Algérie nouvelle est fondée sur le libre choix par le peuple de ses représentants». Il a affirmé que ce processus a été entamé par l’élection du président de la République et le Parlement. «Nous avons amorcé notre parcours par l’élection d’un Président légitime puis un Parlement libre et enfin des Assemblées locales et de wilayas gérées par les élus du peuple», a-t-il soutenu. Pour M. Charfi, «l’ANIE a veillé à préserver la Amana depuis l’élection présidentielle de 2019».

Par ailleurs, l’intervenant a mis en avant le rôle des élections locales dans l’édification des institutions de la République. Il a ainsi insisté sur l’importance des élections locales dans le processus d’édification institutionnelle de la nouvelle étape que traverse l’Algérie, estimant que «la préservation de cet objectif escomptés par l’ANIE».
Concernant le volet lié à la préparation de l’opération de vote, il a affirmé que des moyens matériels et techniques ont été mis en place. «Des capacités matérielles et techniques qui ont été mobilisées dans le cadre des préparatifs des centres et bureaux de vote», a-t-il fait savoir. Il a cité notamment le respect du protocole sanitaire, soulignant «les qualifications des encadreurs et leur maîtrise des procédures».

À une question pour connaître ses prévisions sur le taux de participation aux élections locales anticipées d’aujourd’hui, M. Charfi table sur une forte participation. Il a évoqué certains indicateurs qui pourraient être derrière la forte participation des électeurs tels que la concurrence entre les candidats et la prise de conscience chez les citoyens pour choisir librement leurs représentants. «Tous les indicateurs dont la forte participation pendant la période de révision exceptionnelle des listes électorales, dénotent d’une forte participation en plus de la concurrence entre candidats. Il y a aussi une prise de conscience chez les citoyens quant à la nécessité de choisir qui devra les représenter», a-t-il déclaré. Le président de l’ANIE a affirmé, dans le même contexte, que «la nouvelle génération aspire à ce que la nouvelle Algérie soit à la hauteur du respect des droits et libertés des citoyens».

Pour ce qui est de sa sortie dans la capitale, M. Charfi a inspecté deux centres de vote. Il a écouté, à cette occasion, des explications sur les mesures prises pour assurer le succès du scrutin, et a donné des instructions concernant les règles à suivre en matière de pratiques et de protocole sanitaires. Il a appelé les acteurs impliqués dans ce contexte à «faire preuve de responsabilité et préserver la Amana».
Samir Hamiche

Ouest Tribune, 27/11/2021

#Algérie #Elections_Locales #Vote