Algérie. Le FFS qualifie la loi de finances 2022 de « dangereuse »

Algérie, FFS, loi de finances – Algérie. Le FFS qualifie la loi de finances 2022 de « dangereuse »

Le députés FFS ont estimé que la loi de finances 2022 comportait des mesures « dangereuses” qui affectaient le pouvoir d’achat du citoyen et représentaient un recul progressif du caractère social de l’État.

Ils ont dénoncé aujourd’hui dans un communiqué, les mêmes le contenu du projet de loi de finances 2022, notamment en ce qui concerne son article 187, qui vise-selon eux- à lever les subventions de l’État sur les produits de consommations de base et sur certains services tels que : l’électricité, le gaz et le carburant.

Le communiqué précise que les dispositions de cette loi « ajouteront des charges fiscales aux citoyens, ce qui aura un impact négatif direct et inévitable sur le niveau de vie des familles algériennes. Depuis plus d’un an, le peuple algérien connaît une baisse effrayante de son pouvoir d’achat en raison de la dépréciation de la monnaie nationale et de la hausse du taux d’inflation. « 

Les députés ont appelé au retrait de ces articles, qui renforceront inévitablement les disparités sociales entre les franges de la société.

ils ont par ailleurs dénoncé dans ce communiqué l’urgence dans laquelle le projet a été présenté à la veille des élections locales et « hors de vue des algériennes et algériens et sans un vrai débat, » indiquant que le FFS avait décidé de ne pas participer aux débats sur le projet de loi et de ne pas assister à la séance de vote qui s’est tenue jeudi.

El Khabar, 25/11/2021

#Algérie #Loi_finances #Budget

Be the first to comment

Leave a Reply