Kajima doit des retombées en Algérie

Route Est-Ouest – Kajima doit des retombées en Algérie 

L’entrepreneur japonais Kajima a été condamné à verser une restitution de 48 millions de dollars à trois autres sociétés japonaises sur une section inachevée de 400 km de l’autoroute est-ouest algérienne.

La route, qui devait relier la ville septentrionale de Bordj Bou Arreridj à la frontière tunisienne, a été attribuée en 2006 au consortium Cojaal, qui comprenait Hazama Ando Corporation, Nishimatsu Construction et Taisei

Selon le site Web de Roadtraffic Technology , les travaux étaient la section la plus longue de la route et comprenaient 190 ponts et viaducs et cinq tunnels.

Une déclaration de Kajima a déclaré que la décision de 48 millions de dollars de l’Association japonaise d’arbitrage commercial ne confirme qu’une partie des demandes d’indemnisation et représente une distribution des fonds excédentaires plutôt que des « dommages résultant du manquement de Kajima à ses devoirs ».

Kajima a ajouté que le paiement aurait un impact mineur sur ses finances, il ne modifierait donc pas ses résultats fiscaux 2022 annoncés le 9 novembre.

Nikkei Asia rapporte que le projet a été suspendu suite à l’échec du développeur à effectuer des paiements.

Les entreprises japonaises ont conclu un accord avec les autorités algériennes en 2016. 

GCR, 24/11/2021

#Kajima, Algérie #Route_Est_Ouest #Nikkei_Asia

Be the first to comment

Leave a Reply