Le Maroc, une porte d’entrée pour les ambitions d’Israël

Maroc, Israël, normalisation – Le Maroc, une porte d’entrée pour les ambitions d’Israël

Abdul Samad Fathi, coordinateur adjoint du Front national marocain de soutien à la Palestine et d’opposition à la normalisation, évoque les dangers de la normalisation militaire avec l’entité israélienne.

Abdul Samad Fathi, coordinateur adjoint du Front national marocain de soutien à la Palestine et d’opposition à la normalisation, a déclaré que l’entité israélienne considère le Maroc comme la porte d’entrée de ses ambitions cupides dans la région du Maghreb et dans le reste de l’Afrique, et souhaite qu’il mène la guerre en son nom dans la région.

Fathi a souligné – dans un post sur sa page Facebook officielle à propos de la visite du ministre israélien de la sécurité à Rabat – que la normalisation militaire avec l’entité israélienne comporte deux dangers en soi, en plus de ses répercussions sur la cause palestinienne et la sécurité nationale, ainsi que toute l’immoralité qu’elle représente.

La première concerne la sécurité et la stabilité du Maroc, car la normalisation avec un occupant, avec un projet et des ambitions expansionnistes, avec une histoire de trahisons et de coups bas, est une folie en soi et constitue la trahison ultime du pays.

La seconde a trait à la sécurité et à la stabilité de la région, car l’occupant n’hésitera pas à fomenter des séditions et à déclencher une guerre entre les pays de la région jusqu’à ce qu’il atteigne ses objectifs.

Le coordinateur de la Commission marocaine a réitéré que « l’entité sioniste cherche à faire du Maroc un outil, à régler ses comptes au détriment de la sécurité et de la stabilité du pays et à en faire un pont pour semer la corruption dans les pays du Maghreb ou à être un point de passage pour l’occupant afin de renforcer son influence dans les pays d’Afrique ».

Il a également souligné que la normalisation militaire constitue un risque pour l’indépendance du pays et la stabilité de la région, car elle est une insulte au peuple palestinien et à l’armée marocaine, qui a été brûlée par l’armée sioniste lors de la guerre d’octobre 1973, après que ses avions aient largué sur elle du napalm incendiaire. Les corps des soldats sont arrivés à l’hôpital comme des cadavres carbonisés.

M. Fathi a indiqué que le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, avait déclaré le 13 septembre 2021, lors d’une réunion organisée à l’occasion du premier anniversaire des accords de normalisation entre « Israël » et les pays arabes, que le ministre israélien de la défense et le ministre de l’économie effectueraient une visite officielle au Maroc au cours de la période à venir.

Il considère que cela signifie que les choses sont réglées et planifiées. « Nous sommes confrontés à une nouvelle étape de normalisation. Après l’étape de la normalisation diplomatique et l’étape de la normalisation populaire, vient la normalisation militaire, qui est la plus dangereuse », a-t-il déclaré.

Al Mayadeen, 24/11/2021

#Maroc #Israël #Normalisation

Be the first to comment

Leave a Reply