Accusé d’agressions sexuelles, Hulot quitte la vie publique

Nicolas Hulot, agression sexuelle – Accusé d’agressions sexuelles, Hulot quitte la vie publique

– A la veille de la diffusion d’un reportage dans lequel au moins cinq femmes le mettent en cause
AA/Nice/Feïza Ben Mohamed

L’ancien ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé mercredi à la presse locale, qu’il quittait définitivement la vie publique. Il est accusé de viols et d’agressions sexuelles par plusieurs femmes.

Alors qu’il fait face, depuis maintenant trois ans, a de graves accusations, l’annonce de son retrait de la vie publique à l’antenne de BFMTV ce mercredi matin, intervient à la veille de la diffusion d’un reportage dans lequel au moins cinq femmes le mettent en cause.

L’ancien animateur vedette et chouchou des Français, a ainsi souhaité couper court avant la diffusion de l’émission « envoyé spécial » prévue jeudi soir et dans laquelle les plaignantes prennent la parole.

« Je sais qu’à partir de demain, le lynchage va commencer. Je veux le dire sans formule, sans élément de langage : ni de près ou de loin, je n’ai commis ces actes. Ces affirmations sont purement mensongères » a-t-il déclaré sur BFMTV.

Il annonce donc quitter son « engagement et la vie publique définitivement » et ne plus prendre « la parole car » il ne se « reconnaît plus dans cette société, ni dans ses codes ».

Pour rappel, Nicolas Hulot, connu et reconnu pour avoir animé l’émission à succès « Ushuaïa » (groupe TF1), a été nommé ministre de la Transition écologique en mai 2017 au moment de l’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron.

En désaccord avec la politique menée par l’Exécutif en matière d’écologie, il a choisi de démissionner en septembre 2018.

#Nicolas_Hulot #Ushuaïa #Agression_sexuelle