Maroc: prospection pétrolière suscite inquiétude aux Canaries

Maroc, Espagne, Îles Canaries – Maroc: prospection pétrolière suscite inquiétude aux Canaries

Le gouvernement marocain a renforcé l’accord pétrolier « Tarfaya Offshore Shallow » avec les sociétés Eni Maroc (filiale de l’italien Eni) et Qatar Petroleum International Upstream (Qatar), afin d’effectuer des prospections pétrolières dans des eaux actuellement en litige avec les îles Canaries. Le risque environnemental que représente une fuite de ce matériau au large des côtes canariennes est une préoccupation majeure pour l’archipel, dont les plages constituent la principale attraction de son moteur économique, le tourisme.

Qatar Petroleum et Eni se sont associés pour explorer la côte atlantique offshore dans la zone Tarfaya Offshore Shallow, entre la région d’Agadir (Maroc) et le Sahara occidental, tout près de la partie la plus orientale de l’archipel des Canaries.

Les douze blocs dans l’océan Atlantique sont situés au large des villes marocaines de Sidi Ifni, Tan Tan et Tarfaya, au large des côtes de Lanzarote et Fuerteventura. Les permis d’exploration de surface s’étendent sur 24 kilomètres carrés de 0 à 1 000 mètres de profondeur et comprennent des études géologiques et géophysiques, qui visent à définir des perspectives ou des pistes potentielles, suivies d’une évaluation du potentiel total des blocs, rapporte El Español.

Le secteur du tourisme des îles Canaries regarde actuellement avec inquiétude les événements à venir qui pourraient se dérouler sur son précieux littoral, étant donné la possibilité d’une catastrophe environnementale qui aurait un impact direct sur l’économie de l’île.

Tourinews, 22/11/2021

#Maroc #Espagne #Iles_Canaries #Prospection_pétrolière