Photo des 12 civiles tués par un drone marocain au Sahara

Maroc, Sahara Occidental, Front Polisario, drones – Sahara occidental : 12 civiles tués par un drone marocain

Dimanche dernier 12 morts civils dans cette région de Mijek, à l’est du mur du sable. Les médias marocains rétorquent qu’il s’agit d’hommes en treillis militaires et dénoncent une nouvelle tactique du Polisario qui consiste à utiliser des drones pour attaquer des voitures civiles.

Cette zone est considérée comme une zone tampon. Ni civils, ni militaires des deux côtés ne doivent y accéder. Ces frappes ont également eu lieu lors d’une journée symbolique. En effet, c’est le 14 novembre l’année dernière que le Polisario avait annoncé rompre le cessez-le-feu en cours depuis 1991.

Ces nouvelles frappes interviennent dans un contexte de regain de tension dans le Sahara occidental. La semaine dernière, le Polisario a haussé le ton en appelant les investisseurs étrangers à ne pas investir dans la zone « occupée du Sahara occidental », « une région en guerre » selon un responsable militaire.

L’Evénement, 20/11/2021

————————————————————————

Visite du ministre israélien de la Défense au Maroc : une convention entre l’entité sioniste et le Maghzen pour déstabiliser la région

La visite du ministre israélien de la Défense au Maroc prévue la semaine prochaine intervient dans un contexte d’accélération de la cadence des tentatives sionistes visant à porter atteinte à la sécurité et la stabilité dans la région, a affirmé vendredi le politologue et écrivain palestinien, Salah Aouadh.

Dans une déclaration à l’APS, le politologue palestinien a indiqué que « la visite officielle du ministre israélien prévue le 24 novembre s’inscrit dans la concrétisation des conventions stratégiques entre les gouvernements marocain et l’entité sioniste qui veille actuellement à œuvrer à accélérer la cadence de ses tentatives visant à porter atteinte à la sécurité et la stabilité de la région ».

Cette visite intervient quelque jours après l’anniversaire de la proclamation de l’indépendance de l’Etat de Palestine (15 novembre 1988) par l’Organisation de libération de Palestine (OLP) à Alger, a-t-il fait observer.

Pour cet écrivain, la question du Sahara occidental, du Sahel et de l’espionnage ciblant la région ainsi que l’instigation des forces subversives dans la région en échange de l’adhésion de l’entité sioniste à l’Union africaine (UA) et les appels à conclure des partenariats en Afrique de cette visée, une réalité concrétisée par les efforts de la diplomatie algérienne au sein de l’UA pour barrer la route à toute tentative des sionistes de s’infiltrer dans cette institution ».

Concernant les résultats d’éventuelles conventions entre les deux parties, M. Aouadh a estimé que « la coopération entre l’entité sioniste et le Makhzen portera sur des dossiers servant les intérêts des deux parties, citant la question du Sahara occidental et l’obtention de la technologie israélienne dans plusieurs domaines en échange de l’incursion de l’entité dans la région ».

Le politologue a évoqué également le rôle de la France, rappelant les récentes tentatives de déstabiliser la région, notamment la Libye et la Tunisie ».

L’Evénement, 19/11/2021

#Sahara_Occidental #Maroc #Front_Polisario #Drones