Burkina Faso: des soldats français blessent des manifestants

Burkina Faso, Sahel, Mali, Barkhane – Burkina Faso: des soldats français blessent des manifestants

Plusieurs manifestants locaux ont été blessés après que des soldats français ont tiré des coups de semonce contre un blocus civil. La colère contre l’intervention militaire de la France grandit dans ce pays africain.
Des soldats français au Burkina Faso ont tiré et blessé au moins quatre manifestants samedi au milieu d’une impasse de trois jours dans la ville de Kaya.

Le convoi militaire a été stoppé par un blocus de civils mécontents des activités de l’ancienne puissance coloniale active dans la région en faveur de la lutte contre les groupes islamistes liés à al-Qaïda et au soi-disant « État islamique » (EI) .

Aucune des blessures n’était mortelle selon la police. La plupart du temps, ils provenaient de coups de semonce au sol touchant des personnes aux jambes.

« Aujourd’hui, ils nous ont tiré dessus avec des armes lourdes. Ils ont d’abord tiré en l’air et après avoir tiré et blessé des gens. Est-ce normal ? », a déclaré le manifestant Mahamadi Sawadogo à l’agence de presse AP. « Vous êtes dans notre pays, même si vous avez colonisé Africains, il y a des choses que vous ne devez pas faire. »

L’intervention continue de la France
Les protestations contre la force d’intervention étrangère se sont multipliées la semaine dernière après que 50 policiers locaux ont été tués lors d’une attaque dans la province septentrionale du Soum, frontalière du Mali.

Les soldats français étaient en route pour le Niger lorsqu’ils ont été arrêtés. La France a environ 5 000 soldats dans la région du Sahel au milieu de la lutte en cours contre les milices islamistes.

Leur présence au Burkina Faso a cependant été limitée à la demande du gouvernement . Les habitants tiennent les forces françaises pour responsables de l’aggravation de la situation sécuritaire.

Certains pensent que les Français arment les djihadistes. Une partie de la raison du blocus à Kaya était que les résidents voulaient voir ce qu’ils transportaient dans leurs véhicules.

Plus d’un million de déplacés
Le Burkina Faso a connu de plus en plus d’attaques depuis 2015, ayant été épargné par certaines des violences observées dans les pays voisins avant cette année-là.

Depuis lors, quelque 1,2 million de personnes, sur une population totale de 21 millions, ont été déplacées à l’intérieur du pays .

Des groupes armés ont mené des attaques contre des postes militaires et de police, en particulier dans les zones frontalières du Mali.

La violence et la détérioration de la situation sécuritaire ont conduit les manifestants à lancer un ultimatum au président, exigeant qu’il trouve une solution ou qu’ils fassent campagne pour sa démission.

DW, 20/11/2021

#BurkinaFaso #France #Barkhane #Mali #Sahel