Tunisie: Présentatrice de TV licenciée à cause de son poids

Tunisie, télévision, discrmination – Tunisie: Présentatrice de TV licenciée à cause de son poids

Dur, dur d’être présentatrice de Journal télévisé en Tunisie. La présentatrice vedette de la télévision tunisienne Nawel Zorgani Oueslati a été licenciée sur fond d’un statut qu’elle avait publié sur sa page Facebook quand elle avait contracté le virus. Mais en réalité, Nawel Zorgani Oueslati, présentatrice du Journal télévisé de 18 heures sur la chaîne publique tunisienne Watania 1, a été suspendue de son travail par Moufida Hachani, rédactrice en chef du service d’information de la chaîne, pour cause de…

surpoids. Nawel Zorgani Oueslati n’étant pas particulièrement obèse, mais elle vient d’être informée qu’elle ne présentera plus le télé-journal de 18 heures. Raison invoquée: elle est un peu grassouillette et son poids serait à l’origine de la baisse d’audience de la chaîne durant la tranche horaire où la présentatrice sévit. Nawel Zorgani Oueslati a indiqué au journal électronique Assabah News qu’elle a déjà eu droit, il y a deux semaines, à des remarques sur sa surcharge pondérale de la part de ses supérieurs à la chaine de télévision nationale. Suite au licenciement de la présentatrice du journal télévisé, Nawel Zorgani Oueslati, la télévision tunisienne a indiqué dans un communiqué rendu public, hier, que l’établissement traite de façon égale tous ses fonctionnaires, conformément aux réglementations en vigueur et au Code de déontologie.

L’entreprise a fait savoir que la présentatrice en question faisait l’objet de procédures disciplinaires conformément aux procédures en vigueur, indépendamment de la lettre de démission qu’elle avait déposée. L’établissement a indiqué qu’il poursuivra en justice toutes les personnes ayant porté atteinte à l’image de la Télévision nationale à travers la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, en vue de préserver l’atmosphère de travail dans l’établissement en question.

Notons que l’avocat de la présentatrice a souligné que sa cliente avait écrit une lettre de démission,mais qu’elle ne l’avait jamais présentée. Le paysage audiovisuel tunisien passe par une période très difficile, due aux derniers bouleversements politiques.

Plusieurs télévisions ont été fermées et des journalistes ont été licenciés. La chaîne de télévision tunisienne privée Nessma TV, fondée par l’ancien candidat à la présidentielle Nabil Karoui, a été fermée, mercredi, par la Haute autorité de l’audiovisuel tunisien en raison de «suspicions de corruption financière et administrative».

Nessma TV ne diffuse plus. La Haute autorité de l’audiovisuel tunisien (Haica) a annoncé, mercredi 27 octobre, la fermeture de la chaîne de télévision privée fondée par l’homme d’affaires Nabil Karoui, ancien rival du président Kaïs Saïed lors de l’élection présidentielle de fin 2019.

Amira SOLTANE

L’Expression, 20/11/2021

#Tunisie #TV #Watania1 #Présentatrice