Autoroute Est-Ouest: Kajima condamné à payer $48 millions

Tags : Algérie, Japon, Kajima – Autoroute Est-Ouest: Kajima condamné à payer $48 millions

Kajima versera 48 millions de dollars d’indemnisation pour un projet en difficulté en Algérie
Un entrepreneur japonais condamné à restituer 3 anciens partenaires
TOKYO — Un long différend sur un projet de construction algérien voué à l’échec a pris fin jeudi avec l’entrepreneur japonais Kajima condamné à payer plus de 5,5 milliards de yens (48 millions de dollars) en dédommagement à trois parties.

L’Association japonaise d’arbitrage commercial a demandé à Kajima de payer les autres entrepreneurs Taisei, Nishimatsu Construction et Hazama Ando. Les trois plaignants supporteront les quelque 300 millions de yens de coûts associés au processus d’arbitrage.

La restitution n’aura qu’un effet mineur sur les résultats annuels de Kajima jusqu’en mars 2022, a indiqué jeudi la société dans un communiqué.

La querelle remonte à une importante commande de 2006 du gouvernement algérien pour la construction d’un tronçon de 400 km du réseau routier Est-Ouest. L’offre gagnante a été mise en place par une coentreprise formée par les quatre entrepreneurs généraux avec la maison de commerce japonaise Itochu.

Le contrat valait l’équivalent de 540 milliards de yens, ce qui en fait l’un des plus grands projets d’infrastructure à l’étranger à l’époque pour un consortium japonais. Mais le projet a finalement été interrompu en raison du défaut de paiement du client.

La partie japonaise est parvenue à un accord avec le pays d’Afrique du Nord en 2016. Mais Taisei et les deux autres contractants ont fait valoir que les non-paiements constituaient un manquement à l’obligation de Kajima, puisque la société représentait la joint-venture.

Depuis les années 2000, les entreprises générales japonaises ont marqué une série de projets au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Mais leurs opérations dans la région ont souffert d’un choc de la dette à Dubaï en 2009, ainsi que des lourdes pertes du projet algérien. Kajima avait réduit ses opérations de construction à l’étranger depuis l’Algérie, se concentrant plutôt sur le développement immobilier.

Nikkei Asia, 19/11/2021

#Algérie #Autoroute_Est_ouest #Kajima