Maroc: la solidarité est primordiale dans la vie des ultras

Tags : Maroc, solidarité, ultras – Maroc: la solidarité est primordiale dans la vie des ultras

Les actions humanitaires sont primordiales dans la vie de chaque membre de groupe d’ultras, en plus de toutes les actions construites pour soutenir le club. En Europe et au Maghreb, les différents groupes se dédient à des œuvres caritatives : on l’a vu avec l’énorme solidarité pendant la pandémie de Covid, mais aussi avec diverses actions envers les sans-papiers, les hôpitaux, etc. Ces actions ont lieu en dehors du stade, et soutiennent non plus une équipe mais la population, faisant des ultras des acteurs essentiels de la société civile. Focus sur les actions sociales des groupes au Maroc.

La solidarité chez les ultras : un devoir et un principe noble

Depuis le début du mouvement ultra au Maroc, les groupes ultras locaux mettent en place des actions humanitaires, mobilisant un grand nombre d’adhérents. En effet, la solidarité est l’un des piliers du modèle social dans la culture islamique. Par conséquent, le mois du Ramadan est l’occasion de nombreuses œuvres, et ce ne sont pas des tifos.

Les groupes adhèrent sans exception aux actions solidaires autour du panier du Ramadan, et ce depuis des années. Durant le mois sacré dans la culture musulmane, tous les groupes contribuent à la distribution des produits de première nécessité. Les bénéficiaires changent régulièrement. Comme l’explique un membre du noyau des Ultras Fatal Tigers 2006, groupe du Maghreb de Fès : « Hors stade, la dernière action du groupe pendant le mois du Ramadan s’appelait “All in one”. Elle avait pour objectif de cibler le maximum de familles en difficulté, dans le but aussi d’améliorer l’esprit de la solidarité chez nos membres ». Il ajoute : « En plus de cette activité, le groupe contribue à des actions saisonnières et semi-saisonnières lors de Aid Al-Adha (Fête du sacrifice) et fait des distributions de vêtements. »

De nombreux groupes se sont impliqués lors du premier confinement de 2020, qui a coïncidé avec le mois sacré : parmi eux, les Ultras Eagles du Raja de Casablanca, les Siempre Paloma 2006 de Tetouan, les Ultras Imazighen d’Agadir, Hercules 2007 de Tanger, ou encore les Fanatics de Salé.

Don de sang pendant le Covid

Les groupes ultras ont répondu présent à l’état d’urgence suite à la situation critique des réserves nationales en sang. Les centres régionaux de transfusion sanguine se sont même adressés aux ultras pour leur demander du sang, preuve qu’ils sont reconnus pour leur mobilisation et leur contribution à la société civile.

Lors de la 9 édition de leur collecte de sang, les Ultras Winners 2005 du Wydad Casablanca ont réuni plus de 1000 donneurs en une journée. Une mobilisation qui réunit à chaque édition plus de 500 membres.

Lire la suite depuis la source

#Maroc #Ultra #Solidarité