Algérie. Le ministre du bonheur

Tags : Algérie, Djamel Belmadi, football – Algérie. Le ministre du bonheur

On prétend que les entraîneurs de foot ne pensent qu’avec leurs crampons. Mais Djamel Belmadi alias «le ministre du bonheur» , droit d’auteur la vox-populi, échappe à la règle.

Depuis plus de 2 ans à la tête de la sélection algérienne , coach Belmadi , détonnant mélange de Mario Zagalo et de Stefan Kovacs , s’ingénie à varier ses curiosités tactiques avec nos plaisirs lobés. Mais pas que…Car le bonhomme, gueule de gendre poli et culot d’enfer, est un vif argent qui réagit au quart de tour. Et n’allez pas essayer de lui faire prendre des vessies (du ballon) pour des lanternes car ça ne prendra pas.

Juste après le match face à Djibouti, il vira sa cuti sur les envoyés de la télé nationale.

«Vous êtes des Haggarine» a tonné Belmadi. Mécontent sûrement, des interminables avanies qui bordent le périmètre de ses plates-bandes, il n’hésite jamais à remettre les pendules à l’heure exacte des dépassements.

Quand il prit les rênes de l’équipe nationale algérienne, personne ne misa un kopeck sur ce footeux ayant sillonné l’Europe et les émirats qui posa sa valise dans l’Algérie malade de son foot.

Vint la CAN égyptienne et Belmadi tricota la 2e étoile sur le maillot des Fennecs ,avec un panache qui avait une similitude avec l’épopée espagnole, sinon plus.

Menant sa troupe avec brio dans les éliminatoires de la coupe du monde 2022, il clame que ce qui l’intéresse c’est de faire « quelque chose » au Qatar.

Sûr de sa troupe , son objectif n’a subi aucune érosion. Et l’EN bien partie pour égaler, voire battre le record du monde d’invincibilité au niveau des équipes nationales.

Offensive et percutante, son équipe emprunte les règles de la séduction dans une rigueur tactique digne des Hélenio Herrera ou Ernest Happel.

Quand Zetchi fut contraint à jeter le tablier, Belmadi fut sincèrement touché. car fidèle en amitié et féru d’histoires entre hommes de bonne volonté.

On le pria en haut lieu de continuer. Et il continua. Et rouspéta, là où d’autres auraient avalé des couleuvres. Pelouse du stade Tchaker, puérilité des questions en zone mixte etc.

Bon vent coach. Rien ne peut t’arriver. Sinon le meilleur. Car tu es déjà arrivé à nous toucher en plein cœur.

Madjid Khelassi

La Nation, 16/11/2021

#Algérie #Football #Djamel_Belmadi