Pourquoi le Maroc agit en éclaireur en Afrique pour Israël

Tags: Maroc, Israël, Afrique – Pourquoi le Maroc agit en éclaireur en Afrique pour Israël

Le Maroc agit en éclaireur en Afrique au profit d’Israël. Là où le premier peut poser pied, il déblaie le terrain pour le second. Parfois même, les officiers du renseignement israéliens, sous une forme ou une autre, sont présents au sein même des délégations marocaines officielles qui visitent les pays africains.

Bien avant les accords faussement appelés d’Abraham, entre 15 000 et 20 000 israéliens d’origine marocaine prenaient l’avion de Tel Aviv à Rabat, disposant facilement d’un visa à l’entrée sur le territoire marocain. C’est un expert juif des relations israélo-marocaines qui le confirme.

Et là où les israéliens sont dominants, ils poussent les dirigeants des pays mis sous influence à se positionner sur la politique marocaine. Cela a été vérifié au Soudan, au Ghana, au Sénégal, dans les instances dirigeantes de l’Union Africaine, etc.

Dans toutes ces menées visibles et invisibles, l’argent marocain a agi comme un agent dissolvant et facilitateur. Provenant en sommes ébouriffantes des saisies annuelles de drogue, il est mis dans les « caisses noires » dont dispose le renseignement marocain pour rabattre, rameuter, soudoyer et corrompre. Toutes les pseudo-élites européennes passent à la trappe corruptrice : journalistes, eurodéputés, politiciens et patrons d’entreprises. On a vu comment les journalistes travaillant pour « Le Point » étaient achetés à 6000 euros l’article. Soit pour encenser le Maroc, ou, à l’inverse, critiquer l’Algérie et le Front Polisario. Cette politique se maintient à ce jour avec plusieurs journaux, et non des moindres, lorsque Patrick Drahi, qui a fait main basse sur la presse en France, ne suffit pas.

L’« accord de compromis » entre Hassan II et Israël, au début des années 1960 prévoyaient déjà une présence d’Israël au sein de la Ligue arabe. Dans un article qui sera publié ultérieurement, des détails de cette « promesse » marocaine seront détaillés.

Le renseignement israélien travaille en sous-sol, là où le Maroc est visible : écoutes, armement et coopération sont les trois outils qui permettent à Israël de tisser sa toile en Afrique. Encouragé par les avancées faites au Maghreb arabe grâce au Maroc, ainsi que la sous-région sahélienne, le nouveau patron du Mossad, David Barnea, a préparé tout un plan pour l’Afrique.

L’Express, 15/11/2021

#Maroc #Israël #Afrique