Centrafrique: Clash entre les Etats-Unis et la Russie

Tags : Centrafrique, RCA, Russie, Etats-Unis, ONU, MINUSCA – Centrafrique: Clash entre les Etats-Unis et la Russie

NATIONS UNIES, 12 novembre (Reuters) – La Russie et la Chine se sont abstenues vendredi lors d’un vote du Conseil de sécurité des Nations unies visant à prolonger une mission de maintien de la paix de l’ONU en République centrafricaine (RCA), alors que les Etats-Unis ont demandé à la Russie d’enquêter sur les accusations d’abus par des contractants russes dans le pays.

La Russie a envoyé des centaines d’instructeurs militaires en RCA – un pays riche en or et en diamants de 4,7 millions d’habitants en proie à la violence – pour former l’armée, la police et la gendarmerie nationale, Moscou s’efforçant d’étendre son influence en Afrique.

Au début de l’année, des experts de l’ONU ont accusé les instructeurs russes et les troupes de la RCA de s’en prendre aux civils avec une force excessive, de commettre des meurtres sans discernement, d’occuper des écoles et de se livrer à des pillages à grande échelle. Le Kremlin a nié ces accusations.

Nous aimerions attirer l’attention sur l’utilisation de l’expression « toutes les parties au conflit » dans la résolution, ce qui, à notre avis, inclut ces entrepreneurs russes – ils doivent respecter le droit humanitaire international et il est impératif qu’ils respectent les droits de l’homme de tous les Centrafricains », a déclaré l’ambassadeur adjoint des États-Unis aux Nations unies, Richard Mills.

Mills a déclaré que Washington a demandé aux gouvernements de la République centrafricaine et de la Russie d’enquêter pleinement sur les accusations d’abus et de demander des comptes aux responsables.

« Encore et encore, nous entendons de la part d’un certain nombre de membres du Conseil des accusations flagrantes et sans fondement concernant nos spécialistes, accusations que nous avons rejetées à plusieurs reprises », a déclaré l’ambassadrice adjointe de la Russie auprès des Nations unies, Anna Evstigneeva.

« S’il y a eu des violations, elles doivent être examinées en premier lieu par les autorités nationales de la RCA. Nous sommes en contact bilatéral avec elles et nous coordonnons notre travail avec elles », a-t-elle déclaré au Conseil.

Si la Russie et la Chine ont déclaré soutenir l’opération de maintien de la paix de l’ONU, qui a été créée en 2014, elles se sont abstenues parce que la résolution du Conseil de sécurité ne reflétait pas les préoccupations exprimées par le gouvernement centrafricain.

Les relations entre le gouvernement centrafricain et la mission de l’ONU, connue sous le nom de MINUSCA, sont tendues. La MINUSCA a accusé les forces de sécurité de violer à plusieurs reprises l’accord qui les lie. La MINUSCA compte quelque 12 000 soldats et 2 000 policiers.

Reuters

#Centrafrique #Russie #RCA #MINUSCA #Etats_Unis