Algérie. Qui est Bouslimani, le successeur de Belhimer?

Tags : Algérie, Mohammed Bouslimani, Ammar Belhimer, communication, remaniement – Algérie. Qui est Bouslimani, le successeur de Belhimer?

Mohammad Bouslimani vient d’être nommé ministre de la Communication en remplacement de Amar Belhimer à la faveur du dernier remaniement partiel opéré jeudi dernier par le président Tebboune. Voilà une aubaine pour la corporation journalistique fortement saluée suite à la nouvelle nomination d’un ancien du sérail comme successeur de Belhimer. En effet, Mohamed Bouslimani a été démis de ses fonctions en octobre 2013 par décret présidentiel par l’ex-chef d’Etat de son poste de SG du ministère de la Communication. Il avait occupé le poste de SG du ministère de la Communication, sous la présidence de l’ex-président déchu feu Abdelaziz Bouteflika avant qu’il ne soit démis de ses fonctions et remplacé par Abdelkader Oulmi.

Le nouveau ministre qui n’est qu’un ancien employé de ce secteur, connaît parfaitement les rouages de ce Département et il jouit, selon ses anciens collègues, de ses qualités professionnelles et humaines à la fois, ainsi que sur sa piété et ses compétences professionnelles. Il a terminé sa carrière en tant que SG du ministère de la Communication. Quant à l’ex-ministre Belhimer, il a sacrifié la crédibilité dont il jouissait en tant que journaliste et intellectuel, estiment ses détracteurs par sa gestion en despote de ce portefeuille.

Rappelons qu’il avait aussi été démis de ses fonctions en tant que porte-parole du Gouvernement et son remplacement par l’ex-journaliste Samir Aggoun. Conformément aux articles 91 alinéa 7 et 92 alinéa 10 de la Constitution, Abdelmadjid Tebboune, président de la République, Chef suprême des forces armées et ministre de la Défense Nationale, a nommé, jeudi dernier, Mohamed Bouslimani, ex-SG en remplacement de Amar Belhimer, a précisé le communiqué de la Présidence de la République.

Rappelant que Amar Belhimer était membre fondateur du MJA (mouvement des journalistes algériens) début 90 sous le règne de l’ex-chef du Gouvernement Mouloud Hamrouche. En 1998, il crée son journal le quotidien «Demain l’Algérie», avant de mettre les clefs sous le paillasson une année après.

En dépit de sa carrière d’enseignant à l’université de droit de Ben Aknoun, il s’est remis à l’écriture comme collaborateur au quotidien Le Soir d’Algérie avant d’être nommé porte-parole du Gouvernement et ministre de la Communication.

NADIRA FOUDAD

Le Carrefour d’Algérie, 14/11/2021

#Algérie #Mohammed_Bouslimani #Ammar_Belhimer #Communication