Les liens avec Israël sont « naturels » (ambassadeur du Maroc)

Tags: Maroc, Israël, normalisation – Les liens avec Israël sont « naturels » (ambassadeur du Maroc)

L’ambassadeur Karim Medrek, ambassadeur du Royaume du Maroc en Australie, a rejoint l’AIJAC Live Online pour discuter du Maroc, d’Israël et du monde juif.

Le rétablissement des relations diplomatiques du Maroc avec Israël en décembre dernier ne doit pas être considéré comme une surprise, mais plutôt comme une décision « naturelle, claire et convaincante », a déclaré la semaine dernière l’ambassadeur du Maroc en Australie, Karim Medrek.

S’exprimant lors d’un séminaire en ligne organisé par l’Australia/Israel & Jewish Affairs Council (AIJAC), M. Medrek a déclaré que si le principal « visionnaire et architecte » du rétablissement des liens était le roi Mohammed VI, c’est l’adhésion de longue date du Maroc à la valorisation de la diversité et de la coexistence, combinée à l’acceptation chaleureuse de plus de 2000 ans de son propre héritage juif, qui a fourni la base.

« Ne soyons pas surpris … car le fort sentiment d’attachement de la communauté marocaine de confession juive, avec son pays d’origine … et nos liens de peuple à peuple … n’avaient jamais été rompus, et nous sommes si fiers de cette partie de notre identité. »

Il a souligné que le Maroc occupe une place unique dans le monde arabe et musulman pour avoir reconnu dans sa constitution « l’influence abrahamique dans l’identité du Maroc », pour avoir introduit un cours obligatoire dans l’enseignement secondaire sur l’histoire juive marocaine et pour avoir fourni des fonds gouvernementaux pour restaurer des centaines de synagogues, de cimetières et de musées juifs.

Medrek a déclaré qu’il espérait que les relations restaurées de son pays avec Israël « donneront une impulsion parmi d’autres pour favoriser le dialogue et le respect », ajoutant qu’à son avis « la coopération entre les communautés juive et musulmane au Maroc devrait être rendue plus visible ».

En ce qui concerne les perspectives économiques, Medrek a révélé que quatre accords bilatéraux ont déjà été signés par les deux nations sur des sujets allant des vols directs à la gestion de l’eau, et que les entreprises israéliennes ont exporté pour environ 26,5 millions de dollars d’articles au Maroc au cours des neuf premiers mois de cette année.

Le Maroc étant un important producteur de voitures, de textiles et d’engrais, Medrek estime que ces secteurs « ont un fort potentiel d’exportation vers Israël, ou à travers Israël, vers d’autres régions du monde, comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande ».

« Et le secteur privé israélien devrait considérer le Maroc comme une porte d’entrée sur le continent africain et bénéficier du savoir-faire marocain dans la région. »

Notant comment le Maroc et l’Australie célèbrent 45 ans de relations diplomatiques l’un avec l’autre, Medrek a déclaré que malgré la tyrannie de la distance géographique, « nous partageons de nombreuses valeurs communes qui nous aident à travailler très étroitement dans de nombreux forums internationaux ».

Concernant l’Iran, M. Medrek a déploré que la perspective actuelle de Téhéran pour le Moyen-Orient « ne réponde pas à l’esprit de compromis ».

« La région a besoin d’un nouveau paradigme (…) et les États devraient être plus responsables et éviter toute initiative qui nuit à la paix. »

Australian Jewish news, 12/11/2021

#Maroc #Israël #Normalisation