Elections locales: Une campagne pour l’Algérie et son unité

Elections locales: Une campagne pour l’Algérie et son unité – Ce début de campagne pour les locales a coïncidé avec le lâche assassinat dont ont été victimes trois de nos ressortissants dans un bombardement perpétré par l’armée du Maroc.

La campagne électorale pour les locales du 27 novembre amorce aujourd’hui son troisième jour, avec des meetings et des actions de proximité, mais aussi une présence de plus en plus remarquée sur les réseaux sociaux. Un outil qui séduit les partis politiques et les indépendants engagés dans cette course vers les APC et les APW, et qui à coup sûr a démontré son efficacité et permis à beaucoup de politiques ou de prétendants à la députation lors des dernières législatives de se donner une visibilité à laquelle ils ne rêvaient, peut être même pas, et qui au bout du chemin leur a ouvert les portes du palais de ZIghoud Youcef.

Lors de ces élections locales et de leur campagne qui commence tout juste, beaucoup des candidats que nous avons interrogés nous ont franchement exprimé leur préférence pour une campagne de proximité que le recours systématique aux meetings qui manquent selon eux de cette chaleur qu’ils palpent lorsqu’ils vont directement à la rencontre des citoyens et échangent avec eux.

Cette proximité avec le citoyen, et probable électeur le jour du scrutin, permet donc à ces candidats de non seulement expliquer leur programme et visions de changement de la commune où ils se présentent, mais c’est le meilleur moyen d’ajuster, au fur à mesure, leur campagne et saisir mieux les attentes des citoyens.

Par ailleurs, ce début de campagne pour les locales a coïncidé avec le lâche assassinat dont ont été victimes trois de nos ressortissants dans un bombardement perpétré par les forces du makhzen, qui dans leur lâcheté connue et vérifiée, n’ont pas hésité à s’en prendre à de paisibles civils, chauffeurs de poids lourds, qui transportaient des marchandises vers la Mauritanie et étaient sur le chemin de retour vers la ville de Ouargla dans le sud est algérien. Une attaque qui rappelle que notre pays fait face à un grand complot dont les puzzles se mettent en place depuis quelques mois déjà.

Et c’est peut être là aussi, un autre sujet de fond qui doit être au coeur de cette campagne. Les candidats au delà de leur ambition personnelle ont cette obligation et ce devoir d’axer leurs discours sur la nécessaire et même salvatrice unité du peuple algérien face à ces tentatives de déstabilisation et à ces provocations à répétition du makhzen et de leur allié sioniste dont les visées d’affaiblir encore la nation arabe, avec la complicité de certains régimes traîtres, ne font plus aucun doute.

Cette campagne électorale donc, au delà des partis et des indépendants, doit être une campagne pour l’Algérie, pour sa stabilité et l’unité de son peuple.

Par Abdelmadjid Blidi

Ouest Tribune, 06/11/2021