La MINURSO enquête sur le meurtre des camionneurs algériens

La MINURSO enquête sur le meurtre des camionneurs algériens – Ses membres se sont rendus dans le lieu du crime en vue de soumettre un rapport au chef de l’ONU.

L’Algérie et le Maroc vivent dans une situation de tension maximale, avec une atmosphère similaire à celle d’un conflit militaire et la pire confrontation entre les deux pays depuis les années 1970. La mort de trois camionneurs algériens dans la région sahraouie poussé la présidence algérienne à lancer une menace directe contre Rabat, qu’elle rend responsable de l’incident.

L’Algérie a prévenu que ce crime « ne restera pas impuni », et la tension avec le Maroc est montée d’un cran après que la présidence algérienne a confirmé – dans un communiqué hier – les rumeurs circulant depuis mardi selon lesquelles un présumé avion de combat sans pilote (drone) marocain aurait tué trois civils algériens voyageant dans deux camions sur des routes désertiques traversant l’ancienne colonie du Sahara occidental.

Suite à l’annonce par Alger de la mort de trois de ses ressortissants, des membres de la MINURSO se sont rendus sur place pour enquêter et préparer un rapport qui sera remis au Secrétaire général des Nations unies, qui enquêtera sur l’affaire, selon un média marocain proche du pouvoir.