Maroc: manifestations contre le pass sanitaire

Maroc: manifestations contre le pass sanitaire – Des centaines de manifestants opposés au pass vaccinal anti-Covid ont manifesté dimanche dans les grandes villes du Maroc à la suite d’appels lancés sur les réseaux sociaux

Des centaines de manifestants opposés au pass vaccinal anti-Covid ont manifesté dimanche dans les grandes villes du Maroc à la suite d’appels lancés sur les réseaux sociaux, selon les médias locaux et l’AFP.

A Rabat, la police a dispersé un sit-in non autorisé qui a rassemblé plusieurs centaines de manifestants dans le centre-ville. Déployés en nombre, les policiers, dont certains en civil, ont procédé à des interpellations, a constaté un journaliste de l’AFP.

A Casablanca, capitale économique du royaume, des centaines de protestataires ont manifesté contre le pass, selon le site d’information arabophone al3omk. « Non au pass. Le peuple veut que le pass tombe », ont scandé les manifestants.

A Tanger, les forces de l’ordre ont empêché des groupes de quelques dizaines de personnes de se réunir pour dénoncer le pass, a précisé le site « Goud.ma ». D’autres manifestations ont eu lieu à Fès (nord-est) et dans la cité touristique d’Agadir (sud), a rapporté le site marocain Lakome2. Il n’a toutefois pas été possible de chiffrer le nombre total de protestataires, ni celui des interpellations.

Le 21 octobre, le Maroc a lancé un pass vaccinal anti-Covid, le premier dans un pays du Maghreb. Tous les lieux clos, dont les hôtels, restaurants, cafés, commerces, salles de sport et hammams sont désormais soumis à l’obligation du pass. Le pass est également exigé pour accéder aux administrations publiques, semi-publiques et privées, tout comme pour quitter le royaume ou pour se déplacer entre les préfectures et les provinces.

Si une large majorité de la population approuve la vaccination, le caractère obligatoire du pass pour avoir accès aux espaces publics a soulevé des protestations, en particulier sur les réseaux sociaux.

RTBF, 31/10/2021


Des protestations éclatent à travers le Maroc contre les passeports vaccinaux

Des protestations ont éclaté à travers les villes du Maroc dimanche contre le passeport vaccinal COVID-19 requis pour voyager et accéder à des événements en salle, a rapporté l’Associated Press.

Certains manifestants ont tenté de franchir un cordon de police et les autorités ont répondu en utilisant des boucliers pour disperser la foule. Des images ont montré la police en train d’arrêter des manifestants, dont un certain nombre auraient été blessés, selon l’AP.

Depuis le 21 octobre, la preuve des vaccinations est obligatoire pour tous les résidents pour entrer sur leur lieu de travail, dans les restaurants et pour les voyages aériens nationaux et internationaux.

C’est la deuxième semaine que des centaines de manifestants défilent dans la capitale de Rabat pour exprimer leur opposition à l’exigence du passeport vaccinal, a rapporté l’AP.

« Cela devrait être notre choix ! », ont crié les manifestants devant le bâtiment du parlement dans la capitale.

Plusieurs centaines de protestataires ont organisé des manifestations similaires dans d’autres villes, notamment à Casablanca, le principal centre économique du Maroc, a rapporté l’AP.

Quelque 58 % des résidents marocains sont entièrement vaccinés contre le virus, soit le taux de vaccination le plus élevé du continent africain.

Les autorités marocaines ont signalé environ 14 000 décès liés au COVID depuis le début de la pandémie, a noté l’AP.

The Hill, 31/10/2021