La Russie et l’Algérie contre la prédétermination du statut final du Sahara Occidental

La Russie et l’Algérie contre la prédétermination du statut final du Sahara Occidental. Les parties ont noté les tentatives contre-productives « de prédéterminer le statut final du Sahara Occidental » et ont souligné la nécessité de poursuivre les efforts coordonnés de la communauté internationale

Les parties ont noté les tentatives contre-productives « de prédéterminer le statut final du Sahara Occidental » et ont souligné la nécessité de poursuivre les efforts coordonnés de la communauté internationale visant à résoudre ce conflit qui répond aux intérêts fondamentaux du peuple maghrébin.

MOSCOU, 26 octobre. /TASS/. Lors d’une conversation téléphonique, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergey Vershinin a discuté du règlement du Sahara occidental avec Amar Belani, représentant spécial de l’Algérie pour le Sahara occidental et les pays du Maghreb, a rapporté mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

« Un échange de vues a eu lieu sur la situation concernant le règlement du Sahara occidental à la lumière de la discussion du projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies visant à proroger le mandat de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental », indique le message. « Vershinin a confirmé la position de principe en faveur de la recherche d’une solution politique à ce problème de longue date dès que possible, sur la base des résolutions pertinentes des Nations unies et de son Conseil de sécurité. »

L’agence russe de politique étrangère a souligné que les parties avaient pris acte des démarches contre-productives « visant à prédéterminer le statut final du Sahara occidental » et insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts coordonnés de la communauté mondiale visant à résoudre ce conflit qui répond aux intérêts fondamentaux du peuple maghrébin.

« Un soutien mutuel a été exprimé aux activités du nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura », ajoute le ministère.

« Le ton général a été exprimé pour la poursuite du développement des relations amicales russo-algériennes, y compris l’approfondissement de la coordination de la politique étrangère », a conclu le ministère russe des Affaires étrangères.

TASS, 26/10/2021