Sahel: Le paiement de rançons pour financer le terrorisme

Sahel: Le paiement de rançons pour financer le terrorisme. La libération de plus de deux cents (200) terroristes en échange de la libération de trois (3) otages européens est une forme de financement du terrorisme dans la région du Sahel

Le paiement de rançons contre la libération des otages est une forme de financement du terrorisme dans la région du Sahel et constitue une violation flagrante des conventions internationales.

Le deal conclu en 2020 au Mali par des parties étrangères (la France notamment) pour la libération d’otages, que « la libération de plus de deux cents (200) terroristes en échange de la libération de trois (3) otages européens est une forme de financement du terrorisme dans la région du Sahel et constitue une violation flagrante des conventions internationales ». Ce n’était pas la première fois que la France agit de la sorte. Elle a déjà payé par le passé près de 60 millions d’euros pour la libération de ses otages dans diverses opérations.