Mali : Accrochage entre troupes britanniques et djihadistes

Mali : Accrochage entre troupes britanniques et djihadistes. Les forces britanniques déployées au Mali ont tué deux combattants terroristes armés suite à un accrochage avec une patrouille.

Communiqué de presse
Les troupes britanniques affrontent des combattants terroristes au Mali
Les forces britanniques déployées au Mali ont tué deux combattants terroristes armés après avoir été engagés par des tirs d’armes légères lors d’une patrouille.

Le 20 octobre, le groupe de travail britannique au Mali a été engagé par des combattants terroristes armés alors qu’il patrouillait. Ils ont riposté et tué deux membres d’un groupe armé terroriste. Il n’y a eu aucune victime parmi les forces britanniques ou onusiennes.

C’est la première fois que les troupes britanniques font l’objet de tirs au Mali.

Le Ministre des Forces Armées James Heappey a déclaré :
« Il s’agit d’un rappel important que, alors que nous élargissons l’objectif de la défense aux menaces basées sur l’État dans de nouveaux domaines comme le cyberespace et l’espace, nous comptons toujours sur nos forces armées pour appliquer des forces létales en contact étroit avec nos ennemis. « Peu importe la quantité de technologie dans laquelle nous investissons, tout cela ne sert à rien sans la bravoure et la détermination de nos forces armées. »

Après une fouille de la zone, les troupes britanniques ont trouvé une cache d’armes comprenant un AK47, une mitrailleuse, 100 munitions et une radio. Cette opération montre comment les forces armées britanniques s’intensifient et apportent une contribution significative à l’effort de maintien de la paix de l’ONU, en particulier pour protéger les civils en perturbant les groupes terroristes dangereux.

Un porte-parole de l’ONU a déclaré :

« Les casques bleus du contingent britannique de la MINUSMA (LRRG) qui se rendaient de Gao à Ménaka dans le cadre d’une patrouille de sécurité ont repoussé une attaque menée par deux individus armés. Les Casques bleus ont vigoureusement riposté, neutralisant les deux individus. »

Les extrémistes violents au Mali, dont on pense qu’ils font partie de l’État islamique du Grand Sahel (EIGS), provoquent une grave instabilité et entravent le développement au Mali et dans tout le Sahel. Le Sahel est l’une des régions les plus pauvres et les plus fragiles d’Afrique, avec des niveaux élevés de violence et de pauvreté.  

La mission de l’ONU, avec le soutien important des forces armées britanniques, travaille dur pour dissuader et perturber ces menaces.

Les troupes britanniques sont déployées sur l’opération MAKARA 3 – une opération visant à stabiliser les zones de population autour de Menaka et à dissuader ou perturber les groupes terroristes tout en protégeant et en rassurant la population locale.

Gouvernement britannique, 21/10/2021