La route Maroc-Afrique subsaharienne menacée par Al Qaïda

Photo : DR

La route Maroc-Afrique subsaharienne menacée par Al Qaïda. L’expansion des attaques d’Al-Qaida au Mali menace des dizaines de camionneurs marocains.

L’expansion des attaques d’Al-Qaida au Mali menace des dizaines de camionneurs marocains qui transportent chaque jour des marchandises vers l’Afrique subsaharienne.

Le groupe terroriste a touché une route de 3 700 kilomètres menant au Maroc et celle-ci « est désormais devenue dangereuse », selon un rapport publié par l’agence de presse espagnole (Efe).

Tout a commencé lorsque des hommes armés présumés affiliés à Al-Qaida ont tué un chauffeur de camion et son compagnon, tous deux marocains, le 9 septembre.

Les assaillants se sont retirés après l’attaque sans rien prendre dans les camions, ce qui exclut que le motif de l’attaque soit le vol.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attentat, mais des membres d’Al-Qaida ont admis avoir commis des attentats similaires contre des chauffeurs marocains.

Dix jours de route

Pour atteindre la capitale du Mali depuis le Maroc, les chauffeurs de camions parcourent environ 3 700 kilomètres, ce qui prend normalement dix jours, à moins que deux chauffeurs ne fassent le voyage, auquel cas il ne faut que huit jours, dont une journée entière passée à attendre dans les longues files de camions au poste frontière de Guerguerat, entre le Sahara occidental et la Mauritanie.

Une fois au Mali, une partie de la cargaison est déchargée à Bamako, qui est à son tour un point de transport stratégique ; une autre partie de la cargaison part de là vers différents pays de la région subsaharienne : le Niger, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Selon certaines estimations, le nombre de camions marocains travaillant sur cette route se situe entre 1 300 et 1 800, en fonction des saisons.

Le chef du Conseil financier des transports du Mali, Youssef Traoré, a déclaré que les groupes terroristes « mènent quotidiennement des attaques contre les camions circulant entre les villes maliennes et les pays voisins. De nombreuses attaques ont lieu entre Zhao et Sevare (dans le nord) et personne ne dédommage les propriétaires. »

Traoré a ajouté : « Les terroristes mènent leurs attaques sur cette route pour punir les camionneurs ; qui approvisionnent la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA) en carburant, qui est une cible pour les terroristes, en particulier pour les pro-Al-Qaïda. »

Source: MEMO, 20/10/2021