Tunisie: De nouvelles mesures pour rassurer ses partenaires

Tunisie: De nouvelles mesures pour rassurer ses partenaires – Kaïs Saïed est sous pression internationale afin de rétablir l’ordre constitutionnel.

TUNIS, 20 octobre (Reuters) – Le ministre tunisien des Affaires étrangères a déclaré mercredi aux Etats-Unis que le président Kais Saied prendrait davantage de mesures pour rassurer ses partenaires internationaux après avoir pris le contrôle quasi-total du pays en juillet.

Lors d’une rencontre avec le responsable du département d’Etat Yael Lempert, le ministre des Affaires étrangères Othman Jerandi a souligné l’importance pour les Etats-Unis de continuer à soutenir ce pays d’Afrique du Nord.

Les États-Unis sont importants pour la Tunisie depuis sa révolution de 2011 en fournissant une assistance en matière de sécurité et en travaillant avec d’autres grands donateurs pour soutenir les finances publiques.

En vertu des règles que Saied a annoncées le mois dernier lorsqu’il a balayé une grande partie de la constitution par des mesures qualifiées de coup d’État, le nouveau cabinet répondra finalement de lui plutôt que du Premier ministre Najla Bouden.

Saied est sous pression internationale pour annoncer une feuille de route claire pour un retour à la politique constitutionnelle. Il a annoncé un nouveau gouvernement ce mois-ci mais n’a donné aucune indication qu’il était prêt à abandonner le contrôle.

Son intervention a fait suite à des années de stagnation économique et de paralysie politique, mais a remis en cause les acquis démocratiques réalisés par les Tunisiens lors de la révolution qui a déclenché les soulèvements du printemps arabe en 2011.