Liberia: Il rend 50000$ trouvés dans la rue

Liberia, Monrovia, 50000 dollars, #Liberia,

MONROVIA, Liberia (AP) – Un adolescent libérien, devenu un héros national après avoir trouvé 50 000 dollars et les avoir rendus à leur propriétaire légitime, a déclaré qu’il rencontrerait le président du pays la semaine prochaine.

Emmanuel Tuloe a déclaré vendredi à l’Associated Press qu’il avait été invité à rencontrer le président George Weah lundi.

« Je suis prêt à aller voir le président et quand je le rencontrerai, je lui parlerai de mon éducation », a déclaré le jeune homme de 18 ans. « Je lui dirai que je veux retourner à l’école ».

Tuloe a abandonné l’école en septième année pour gérer un service de taxi avec sa moto afin de gagner de l’argent pour aider sa famille, a-t-il dit.

« Je lui demanderai d’encourager d’autres jeunes à quitter la moto et à aller à l’école parce qu’il n’y a rien à y gagner ( le business des motos-taxis) », a-t-il dit.

Le père de Tuloe a confirmé la réunion avec Weah, en disant qu’un fonctionnaire du bureau du président avait appelé pour offrir l’invitation.

Tuloe conduisait sa moto-taxi sur une autoroute mardi lorsqu’il a vu une liasse d’argent enveloppée dans un sac en plastique qui était passée inaperçue, a-t-il déclaré à AP.

« J’ai eu peur parce que c’était beaucoup (d’argent) et je l’ai ramené à la maison et l’ai donné à ma tante pour qu’elle le garde jusqu’à ce que le propriétaire puisse le demander », a-t-il dit.

Ce jour-là, Musu Yancy, la femme d’affaires qui avait perdu l’argent, est passée à la radio « réclamant son argent et lançant un appel à quiconque le trouverait », a-t-il dit. Il lui a donc apporté l’argent.

La Commission anti-corruption libérienne a félicité Tuloe pour avoir rendu l’argent.

Tuloe a déclaré qu’alors que de nombreux Libériens louent ses actions, d’autres, dont certains amis, se moquent de lui pour avoir fait ce qui est inhabituel au Libéria, où beaucoup sont embourbés dans la pauvreté alors que le pays se remet lentement de longues guerres civiles consécutives.

« Depuis ma décision, lorsque j’ai une panne sur l’autoroute et que certains de mes amis cavaliers me voient, ils ne m’aident pas. Ils disent que j’ai agi de manière stupide pour trouver et rendre l’argent », a-t-il déclaré à AP depuis sa ville natale de Gbolor Dialla, à la frontière avec la Côte d’Ivoire.

« Ils me disent que je ne serai jamais riche de mon vivant », a-t-il ajouté. « Ils disent que parce que j’ai rendu une telle somme d’argent, je vais vivre et mourir pauvre ».

Il a dit qu’il a également reçu des menaces pour ses actions. « J’ai besoin de me protéger », a-t-il dit.

Mais Tuloe défend fermement son honnêteté, conseillant aux autres de rendre l’argent, les téléphones portables ou les autres objets qu’ils peuvent trouver.

« Si le propriétaire le demande, ils devraient le rendre car nous ne connaissons pas l’avenir », a-t-il déclaré.

La femme d’affaires a récompensé Tuloe avec de l’argent et du matériel d’une valeur d’environ 1 500 dollars, a-t-il dit.

Il va partager la récompense avec certains de ceux qui voyageaient avec lui sur sa moto, a-t-il dit.

« Mais le matelas que j’ai reçu sera donné à ma grand-mère », a-t-il dit fermement.