Algérie : Le message subliminal de Bengrina

Algérie, France, Macron, Sahara Occidental, Mémoire, Libye, Mali, #Algérie, #Maroc, #Macron, #Mali, #Françafrique,

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina a affirmé, samedi, a déclaré que le seul moyen de mettre fin à « la vision réservée à l’Algérie, celle d’un marché et non d’un partenaire » est «la détermination et les réactions fortes de l’Etat algérien qui se remet progressivement de ses crises cumulées provoquées par la Issaba ».

Le message de Bengrina est claire : La Issaba n’est plus là pour présenter l’Algérie comme un Etat faible constamment à la défensive. Avec ses nouvelles institutions, la présidence, le gouvernement et le parlement, et son statut de puissance régionale incontournable, l’Algérie est déterminée a bouleverser l’ordre établi par la France dans la région. Un ordre dont les principales caractéristiques sont l’instabilité, le statu quo au Sahara Occidental, au Mali et en Libye.

Ce nouvel ordre régional ne peut être réalisé si l’arrogance franco-marocaine perdure et leur détermination à imposer leur choix coloniaux. De là, la décision de rompre avec le Maroc suivie du rappel de l’ambassadeur de l’Algérie à Paris et la fermeture de l’espace aérien aux avions de guerre français.

Officiellement, les raisons de la tension sont le MAK, Israël, les déclarations du président Macron, mais la réalité est que l’Algérie a décidé de renverser la table dans le but de sortir la région de cette situation d’instabilité chronique imposée par Paris et Rabat. Alger tirera sa force du soutien des peuples africains qui ont décidé d’achever une françafrique moribonde et démodée. Pour cela, il faudra déloger la France du Mali et le Maroc du Sahara Occidental, seul gage susceptible d’apporter un véritable renouveau aux peuples de la région. Sans la France et sans le Maroc, un horizon prometteur s’ouvrira et l’Afrique du Nord pourra rétablir sa dignité et sa prospérité.

Habib Bensdira, Paris