La clôture de Melilla sera contrôlée par des drones

Espagne, Maroc, Ceuta, Melilla, #Espagne, #Maroc, #Ceuta, #Melilla,

Le colonel de la Garde civile de Melilla, Antonio Sierras Sánchez, a annoncé l’utilisation prochaine de drones pour contrôler la clôture frontalière avec le Maroc et des changements dans ses postes terrestres lors de sa réouverture après 18 mois de fermeture en raison de la crise du covid-19, a remercié la “collaboration et la loyauté” des forces de sécurité du pays voisin dans la lutte contre l’immigration clandestine, soulignant que parmi les agents marocains “il y a eu des morts et des blessés extrêmement graves” dans ce travail de contrôle.

Dans son discours pour la Patronale de l’Instituto Armado, Antonio Sierras a expliqué que du côté espagnol en 2021 il y a eu plus de 60 gardes civils blessés dans les assauts sur le périmètre frontalier “dans lequel les immigrants n’hésitent pas à utiliser des tactiques militaires dans leur avancée vers Melilla et une violence inhabituelle contre les forces de sécurité marocaines et, par la suite, contre nos forces de sécurité”, a-t-il assuré.

À cet égard, il a admis que parmi les agents marocains, il y a eu non seulement des blessures extrêmement graves, mais aussi des décès, sans toutefois en préciser le nombre. “Je ne peux que remercier la Gendarmerie royale, l’armée marocaine et la police marocaine pour leurs efforts, leur loyauté et le grand accomplissement de leur devoir, jour après jour”, a souligné le chef de la Guardia Civil de la ville autonome.

Changements aux postes frontières

Sierras a annoncé l’installation prochaine de nouvelles caméras à longue portée et espère que dans les prochains mois “le processus pourra commencer pour l’utilisation d’un nouvel élément de surveillance tel que celui réalisé par des drones”, dans le but de réduire les risques que la Garde civile assume dans ce type d’intervention.

Dans son discours, il a souligné que pendant cette période “nous avons pu percevoir un changement progressif dans l’aspect de notre périmètre frontalier avec le remplacement d’un concertina, qui ne servait guère d’obstacle et qui, néanmoins, causait des blessures importantes aux migrants”.

En ce sens, il a détaillé que “jusqu’à présent, un nouveau câble de fibre optique a été installé le long du périmètre, une grande partie de la clôture a été équipée du soi-disant “peigne inversé” ainsi qu’un changement total de certaines sections de la clôture et de nouvelles caméras de sécurité ont été remplacées et installées”, a indiqué M. Sánchez.

Huffpost, 11/10/2021