Sahara : Guterres ignore la situation de la famille Khaya

Sahara Occidental, Maroc, MINURSO, ONU, HCDH, #Maroc, #Sahara_Occidental, #MINURSO, #ONU, #HCDH,

Rappelant la résolution 2548(2020) du Conseil de Sécurité appelant à faciliter des visites au Sahara Occidental, Le Secrétaire Général des Nations Unies a indiqué que « surveillance des droits humains au Sahara occidental demeure fortement entravée par le manque d’accès du HCDH à ce territoire ».

Dans son dernier rapport au Conseil dé Sécurité, Antonion Guterres déplore le fait que « pour la sixième années consécutive, le HCDH « n’a pu effectuer aucune visite dans la région » en alussion aux territoires sahraouis occupés par le Maroc.

Malgré la présence dans ce rapport d’une rubrique consacrée à la question des droits de l’homme et malgré les nombreuses lettres envoyées par le président sahraoui à ce sujet, le chef de l’ONU a choisi d’ignorer la situation vécue par la famille de Sultana Khaya. Dans la ville occupée de Boujdour, celle-ci vit depuis bientôt un an une situation intenable : siège, torture, insultes, viol, arrosage avec des produits toxiques, vol et extorsion de bien immobiliers, etc.

Dans ce sillage, Guterres a rappelé la nécessité d’une « surveillance indépendante, impartiale, globale et régulière de la situation des droits humains est nécessaire pour assurer la protection de tous les habitants du Sahara occidental »