Macron et la maîtresse d’école Leïla Salamé

Algérie, Emmanuel Macron, Colonisation, Leïla Salamé, #Algérie, #Macron, #Colonisation, #Mémoire,

Avec Macron on aura tout vu : savoir recevoir une gifle en public, avaler des couleuvres lors de son entretien avec Joe Biden sur l’affaire des sous-marins australiens et maintenant faire l’idiot devant la maîtresse d’école Leila Salamé quand on lui demande de préciser sa pensée sur les propos inacceptables tenues sur la nation et le peuple Algérien.

La tète inclinée, ballotante, Macron s’exprime sur ces dernières déclarations avec une argumentation qui caractérise le discours de l‘idiot qui se veut innocent avec une rhétorique des plus insidieuses.

Ce discours qui se veut naïf et neutre en reprenant ce que pense les autres, Benjamin Stora and Co, lui évite de préciser sa pensée en espérant qu‘on va lui pardonner ses écarts et les mots blessants envers une nation trois fois millénaire.

Non, Monsieur Macron quand on est le produit de la Finance, que votre prédécesseur voulait, disait-il , combattre et qui a fini par l’engloutir, n’est pas Charles De Gaulle qui veut car il vous manque la profondeur et la puissance de l’esprit la marque des chefs d‘État.

En pré-campagne électorale „faire l’idiot „n‘augure pas un horizon des plus sereins pour une réélection.

Par Abdel Boudemagh

Algérie54, 05/10/2021