La GB traverse une crise semblable à celle des années 1970 ? Johnson : « Non »

Royaume Uni, Grande-Bretagne, économie, Boris Johnson, #GB #Economie #UK, #BorisJohnson

LONDRES, 5 octobre (Reuters) – Le Premier ministre Boris Johnson a nié mardi que la Grande-Bretagne soit en crise en raison d’une pénurie de main-d’œuvre ou qu’elle soit confrontée à une spirale inflationniste de type années 1970.

Boris Johnson a déclaré que les entreprises s’étaient contentées d’une main-d’œuvre importée à bas salaire pendant près de 25 ans et qu’elles devaient désormais payer davantage leurs travailleurs et investir davantage.

Interrogé par la radio BBC pour savoir si le Royaume-Uni était en crise, Johnson a répondu : « Non. Je pense qu’au contraire, ce que vous voyez avec l’économie britannique et en fait l’économie mondiale est très largement dans les chaînes d’approvisionnement les tensions et les contraintes que vous attendriez d’un géant qui se réveille et c’est ce qui se passe. »

Il ajoute toutefois que les entreprises doivent dépenser davantage.

« Ce que vous avez vu au cours des 20 dernières années ou plus, presque 25 ans, c’est une approche par laquelle les entreprises de toutes sortes ont pu maintenir une immigration à bas salaire et à bas coût pendant très longtemps », a déclaré M. Johnson.

Interrogé sur la question de savoir si le Royaume-Uni se dirigeait vers une spirale inflationniste du style des années 1970, il a répondu : « Je ne pense pas que le problème se présentera de cette manière et je pense en fait que la capacité naturelle de ce pays à organiser sa logistique et ses chaînes d’approvisionnement est très forte. »