L’OMS aux côtés du Tchad pour célébrer «Octobre Rose»

OMS, Tchad, Octobre Rose, #Tchad, #OMS, cancer du sein,

L’OMS aux côtés des autorités sanitaires du Tchad pour célébrer « Octobre Rose », le mois dédié à la lutte contre le cancer du sein-Le thème retenu pour l’édition 2021 est « la prévention du cancer du sein »

BRAZZAVILLE, Congo, 2 octobre 2021/ — Le Ministère de la santé Publique et de la Solidarité nationale, la Ligue Tchadienne contre le cancer (LTCC) en collaboration avec l’OMS et les partenaires a organisé ce jour 1er octobre 2021 la cérémonie de lancement des activités commémorant « Octobre rose » qui est le mois dédié à la lutte contre le cancer du sein. Le thème retenu pour l’édition 2021 est « la prévention du cancer du sein ». C’est une campagne de communication destinée à sensibiliser au dépistage précoce et à la prise en charge de ce cancer.

Dans son mot de circonstance, le Dr THIERO Mamoudou, qui parlait au nom du Représentant de l’OMS au Tchad, Dr Jean-Bosco NDIHOKUBWAYO empêché, a exhorté les différents acteurs de lutte contre le cancer à agir contre cette maladie insidieuse qui ronge à petit feu dans le silence et dont le diagnostic tardif est très lourd de conséquence. C’est un tueur silencieux dont la meilleure arme pour y faire face est la prévention. Il a signifié qu’au Tchad, les données disponibles sont parcellaires et ne reflètent pas la réalité.

En 2020, environ 300 cas de diagnostics histopathologiques ont été réalisés dont 131 cas de cancer confirmés (parmi lesquels 15 cas de cancer du sein, soit 11,45%) qui sont répertoriés selon les données collectées par le Programme national de lutte contre le cancer. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Pour pallier cette insuffisance des données, le Ministère de la Santé publique et de la, Solidarité nationale dispose actuellement du registre du cancer qu’il a établi avec l’appui de l’OMS. C’est un outil permettant de colliger et d’analyser toutes les données dont dispose le pays sur le cancer. Cet outil est la fondation même de la lutte contre le cancer. Il est essentiel pour la surveillance des types de cancers, leur incidence dans la population ainsi que l’ampleur du problème. Il oriente la recherche et permet des planifier les interventions préventives et curatives en fonction des types de cancers.

Le Dr THIERO a insisté sur le fait que dans la lutte contre le cancer, la prévention et le dépistage constituent un axe d’intervention primordial, voire vital. « En dépistant tôt, nous améliorons concrètement la qualité de vie et la prise en charge. Il a félicité le Ministre de la santé publique et de la solidarité nationale pour son engagement et son leadership appréciés dans la lutte contre le cancer au Tchad ».

Dans son mot de bienvenue, la Coordinatrice du Programme national de lutte contre le cancer, Dr Fatima A.A. Haggar a mentionné que « Octobre Rose » est une belle occasion pour réfléchir davantage sur les stratégies et moyens de prévention et de lutte contre le cancer, en général et le cancer du sein, en particulier.

Pour le Président de la Ligue Tchadienne contre le cancer, Dr Manikassé Palouma, la LTCC dont l’objectif principal est de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population dans le domaine carcinologique ne ménage aucun effort dans la sensibilisation de la population sur les facteurs de risque du cancer. Il a appelé pour la mise en place d’un véritable service de prise en charge du cancer avec un plateau technique adéquat.

Ouvrant la cérémonie, le Secrétaire Général du Ministère de la santé Publique et de la Solidarité nationale, Dr Ismaël Barh Bachar a relevé que le cancer en général et le cancer du sein en particulier est devenu un enjeu majeur de santé publique. Une femme sur huit est touchée par ce cancer au cours de sa vie. Lorsque le cancer du sein est détecté à un stade précoce, il se guérit dans plus de 9 cas sur 10. L’efficacité du diagnostic précoce est vitale. Les actions menées dans le cadre de la lutte contre le cancer nous obligent à poursuivre, amplifier et innover dans un cadre multisectoriel nos efforts et engagements. C’est tout l’intérêt « Octobre rose » qui ne concerne non seulement la lutte contre le cancer, mais une occasion qui nous permet d’affiner nos stratégies et actions chaque année de ce mois. Le mois d’octobre qualifié « d’Octobre Rose », est devenu donc presque une tradition pour le Ministère de la santé publique et de la solidarité nationale.

C’est encore une fois, l’occasion pour lui de remercier tout particulièrement ceux ou celles qui ont constitué la pièce-maitresse de cette initiative, notamment le défunt Maréchal du Tchad, SEM Idriss Deby ITNO (paix à son âme) qui avait fait de la lutte contre le cancer une priorité. Il a remercié les partenaires qui accompagnent le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale dans le cadre de l’atteinte des objectifs, notamment l’OMS, l’Agence International de l’Energie Atomique, le Fonds de développement Arabe, le Consul honoraire du Canada au Tchad, les médias. « Qu’octobre Rose » soit pour tous et chacun une opportunité réelle pour lutter véritablement contre ce fléau en adoptant notamment un style de vie sein, un des piliers majeurs dans la prévention du cancer. C’est sur ces mots qu’il a lancé les activités marquant « octobre rose », édition 2021 au Tchad.

Le Ministère de la santé Publique et de la Solidarité nationale, la Ligue Tchadienne contre le cancer (LTCC) en collaboration avec l’OMS et les partenaires a organisé ce jour 1er octobre 2021 la cérémonie de lancement des activités commémorant « Octobre rose » qui est le mois dédié à la lutte contre le cancer du sein. Le thème retenu pour l’édition 2021 est « la prévention du cancer du sein ». C’est une campagne de communication destinée à sensibiliser au dépistage précoce et à la prise en charge de ce cancer.

Dans son mot de circonstance, le Dr THIERO Mamoudou, qui parlait au nom du Représentant de l’OMS au Tchad, Dr Jean-Bosco NDIHOKUBWAYO empêché, a exhorté les différents acteurs de lutte contre le cancer à agir contre cette maladie insidieuse qui ronge à petit feu dans le silence et dont le diagnostic tardif est très lourd de conséquence. C’est un tueur silencieux dont la meilleure arme pour y faire face est la prévention. Il a signifié qu’au Tchad, les données disponibles sont parcellaires et ne reflètent pas la réalité.

En 2020, environ 300 cas de diagnostics histopathologiques ont été réalisés dont 131 cas de cancer confirmés (parmi lesquels 15 cas de cancer du sein soit 11,45%) qui sont répertoriés selon les données collectées par le Programme national de lutte contre le cancer. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Pour pallier cette insuffisance des données, le Ministère de la Santé publique et de la, Solidarité nationale dispose actuellement du registre du cancer qu’il a établi avec l’appui de l’OMS. C’est un outil permettant de colliger et d’analyser toutes les données dont dispose le pays sur le cancer. Cet outil est la fondation même de la lutte contre le cancer. Il est essentiel pour la surveillance des types de cancers, leur incidence dans la population ainsi que l’ampleur du problème. Il oriente la recherche et permet des planifier les interventions préventives et curatives en fonction des types de cancers.

Le Dr THIERO a insisté sur le fait que dans la lutte contre le cancer, la prévention et le dépistage constituent un axe d’intervention primordial, voire vital. « En dépistant tôt, nous améliorons concrètement la qualité de vie et la prise en charge. Il a félicité le Ministre de la santé publique et de la solidarité nationale pour son engagement et son leadership appréciés dans la lutte contre le cancer au Tchad ».

Dans son mot de bienvenue, la Coordinatrice du Programme national de lutte contre le cancer, Dr Fatima A.A. Haggar a mentionné que « Octobre Rose » est une belle occasion pour réfléchir davantage sur les stratégies et moyens de prévention et de lutte contre le cancer, en général et le cancer du sein, en particulier.

Pour le Président de la Ligue Tchadienne contre le cancer, Dr Manikassé Palouma, la LTCC dont l’objectif principal est de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population dans le domaine carcinologique ne ménage aucun effort dans la sensibilisation de la population sur les facteurs de risque du cancer. Il a appelé pour la mise en place d’un véritable service de prise en charge du cancer avec un plateau technique adéquat.

Ouvrant la cérémonie, le Secrétaire Général du Ministère de la santé Publique et de la Solidarité nationale, Dr Ismaël Barh Bachar a relevé que le cancer en général et le cancer du sein en particulier est devenu un enjeu majeur de santé publique. Une femme sur huit est touchée par ce cancer au cours de sa vie. Lorsque le cancer du sein est détecté à un stade précoce, il se guérit dans plus de 9 cas sur 10. L’efficacité du diagnostic précoce est vitale. Les actions menées dans le cadre de la lutte contre le cancer nous obligent à poursuivre, amplifier et innover dans un cadre multisectoriel nos efforts et engagements. C’est tout l’intérêt « Octobre rose » qui ne concerne non seulement la lutte contre le cancer, mais une occasion qui nous permet d’affiner nos stratégies et actions chaque année de ce mois. Le mois d’octobre qualifié « d’Octobre Rose », est devenu donc presque une tradition pour le Ministère de la santé publique et de la solidarité nationale.

C’est encore une fois, l’occasion pour lui de remercier tout particulièrement ceux ou celles qui ont constitué la pièce-maitresse de cette initiative, notamment le défunt Maréchal du Tchad, SEM Idriss Deby ITNO qui avait fait de la lutte contre le cancer une priorité. Il a remercié les partenaires qui accompagnent le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale dans le cadre de l’atteinte des objectifs, notamment l’OMS, l’Agence International de l’Energie Atomique, le Fonds de développement Arabe, le Consul honoraire du Canada au Tchad, les médias. « Qu’octobre Rose » soit pour tous et chacun une opportunité réelle pour lutter véritablement contre ce fléau en adoptant notamment un style de vie sein, un des piliers majeures dans la prévention du cancer. C’est sur ces mots qu’il a lancé les activités marquant « octobre rose », édition 2021 au Tchad.