L’Algérie rappelle son ambassadeur en France pour consultations

Algérie, France, Emmanuel Macron, #Algérie, #France, #Macron, #Harkis,

ALGER, 2 octobre (Reuters) – L’Algérie a rappelé son ambassadeur en France pour des consultations après des propos qualifiés d' »irresponsables » attribués au président français Emmanuel Macron, a annoncé samedi la présidence algérienne.

« Suite à des propos que plusieurs sources attribuent à (…) Macron, l’Algérie exprime son rejet catégorique d’une ingérence inadmissible dans ses affaires intérieures », a indiqué la présidence dans un communiqué.

« Face à la situation particulièrement inadmissible infligée par ces propos irresponsables, le président Abdelmadjid Tebboune a décidé de rappeler immédiatement l’ambassadeur », a-t-il précisé.

Le communiqué indique que ces propos, qui n’ont pas été démentis par les autorités françaises, sont préjudiciables aux martyrs algériens qui ont combattu pour l’indépendance de la France, sans donner de détails.

« Ces propos sont une atteinte intolérable à la mémoire des martyrs », a-t-il déclaré.

Jeudi, le gouvernement a annoncé avoir convoqué l’ambassadeur de France à Alger après que Paris a décidé de réduire le nombre de visas délivrés aux ressortissants algériens et d’autres pays de la région maghrébine nord-africaine. Lire la suite

Le ministère algérien des Affaires étrangères a qualifié cette décision, qui, selon la France, était une réponse au refus des gouvernements maghrébins de reprendre les migrants illégaux renvoyés par Paris, comme une « décision unilatérale du gouvernement français ».

(Cette histoire se corrige pour montrer au paragraphe 4 que les remarques n’ont pas été démenties.)

Reportage de Hamid Ould Ahmed ; Montage par Catherine Evans et Daniel Wallis

Reuters, 02/10/2021